Les transporteurs routiers de la Côte d’Azur en voie de disparition


Sur la Côte d'Azur, les sociétés de transport routier cessent leurs activités les unes après les autres victimes d’une concurrence européenne jugée déloyale qu’accentue la crise économique.


Près de 60 entreprises ont disparu en 2013 © Scania
Près de 60 entreprises ont disparu en 2013 © Scania
Double peine pour le transport routier des Alpes-Maritimes et du Var, laminé depuis deux ans par une concurrence acharnée de la part de transporteurs européens non soumis aux mêmes contraintes.  Mais la proximité de l’Italie et de Monaco complique aussi la tâche des transporteurs azuréens non soumis aux mêmes obligations sociales et fiscales.

"C’est la bérézina dans le transport"

Dans les Alpes-Maritimes, où l’on compte 647 transporteurs routiers, près de 60 entreprises ont disparu en 2013, soit 10 % de l’effectif. En deux ans dans ce département, 113 entreprises de fret ont mis la clé sous la porte, mettant au chômage 300 personnes. Et le début d’année s’illustre avec la fermeture de l’agence de Vallauris (06) de Mory Ducros et la réduction de celle de Drap (06) et de Cuers (83), avec plus d’une cinquantaine de nouveaux chômeurs sans compter les vingt sous-traitants plus ou moins touchés. Nul doute que les conséquences seront plus importantes que prévues en 2014. Dans le département du Var, on enregistre la disparition de 41 entreprises sur les trois premiers trimestres seulement de 2013. Au plan national, 3.428 entreprises ont disparu en 2013, entraînant la suppression de 30.500 emplois. Les entreprises de moins de 10 salariés sont les plus touchées, car les plus fragiles face aux prix toujours plus bas des prestations des donneurs d’ordre. Dans les tribunaux de commerce, les sociétés de transports prennent rendez-vous les unes après les autres. "Un patron voulait se mettre en redressement", témoigne Fabien Paul, président du tribunal de commerce de Nice. Trois mois plus tard, c'était fini". "C’est la bérézina dans le transport", conclut comme une oraison funèbre Patrick Mortigliengo, à la tête d’une entreprise de 30 véhicules et 38 salariés à Carros (06) et président de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR) des Alpes-Maritimes.

Michel BOVAS

Lundi 3 Février 2014



Lu 469 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse