Les transporteurs routiers opposés à un projet d'Écotaxe régionale


Suite à l'annonce du candidat socialiste aux élections régionales pour l'Île-de-France, Claude Bartolone, qui souhaite vouloir mettre en place une "Écotaxe régionale" sur les routes franciliennes, la FNTR, TLF et l'Unostra Île-de-France clament haut et fort que "les transporteurs routiers ne pourront pas supporter une nouvelle fiscalité".


© Renault Trucks
© Renault Trucks
"L’augmentation de 4 centimes d’euro de TICPE depuis le 1er janvier vaut pour solde de tout compte", estiment les professionnels membres de la FNTR, de TLF et de l'Unostra.
"Après quelques percées médiatiques de certains élus cet été sur ce sujet, les services du Premier ministre avaient pourtant affirmé, le mardi 11 août 2015, que le gouvernement n’envisageait pas du tout d’ouvrir cette possibilité", grondent-elles. Lors du précédent projet de "péage de transit poids lourds" du ministère du Développement durable, les trois fédérations routières et la Chambre syndicale du déménagement (CSD) avaient fait connaître, fin 2014, leur position "contre toute nouvelle fiscalité spécifique pesant sur le transport".
Lutte contre la pollution, besoin de recettes, financement des transports en commun… Après avoir énuméré les motifs divers invoqués, les associations professionnelles jugent que les transporteurs routiers ne peuvent plus tolérer une nouvelle taxe.

"La porte ouverte à une distorsion de concurrence entre les régions"


D’autant plus que le projet d'Écotaxe régionale vient s’additionner, à leurs yeux, à une nouvelle taxe appliquée depuis le 1er janvier 2015. Et d'expliquer : "Cette taxe additionnelle sur les aires de stationnement a été ajoutée à la taxe annuelle sur les locaux à usage professionnels. "Destinée au financement des transports en commun, elle vient se greffer à l’augmentation du versement transport qui (affecte) tout particulièrement les entreprises de transport routier, dont les surfaces de stationnement sont plus importantes du fait du volume de leur flotte".
Les associations professionnelles sont persuadées que "cette nouvelle taxe" créerait une distorsion de concurrence entre les régions.
"Le transport routier francilien n’en peut plus", clament-elles. La FNTR, TLF et l'Unostra Île-de-France demandent "la révision de la taxe sur les surfaces de stationnement et se positionnent d’ores et déjà en opposition à toute fiscalité de type Écotaxe régionale".

Vincent Calabrèse

Jeudi 1 Octobre 2015



Lu 669 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse