Les trois ports d'Haropa en croissance en 2015


Se réaffirmant comme à la tête du premier ensemble portuaire français et du cinquième port nord-européen, les dirigeants du GIE Haropa Ports de Paris Seine Normandie ont présenté un bilan teinté "d’humilité et d’optimisme".


Antoine Berbain, Nicolas Occis, Alexis Rouque, Hervé Martel, respectivement directeurs généraux d'Haropa et des ports de Rouen, de Paris et du Havre © Haropa
Antoine Berbain, Nicolas Occis, Alexis Rouque, Hervé Martel, respectivement directeurs généraux d'Haropa et des ports de Rouen, de Paris et du Havre © Haropa
"Sur notre range, nous sommes l’un des rares ports avec Anvers a être en progression. Notre trafic maritime atteint 91,4 millions de tonnes, soit une hausse de 2,4 %", a exposé le 18 janvier Alexis Rouque, nouveau président d'Haropa, à l'occasion de la présentation des résultats annuels du GIE à Rouen.
Toujours soucieuse de globaliser les résultats, l’équipe dirigeante ne s’est pas étendue sur les résultats de chacune de ses composantes. Pour autant, le trafic global du Grand Port maritime du Havre (GPMH) s’est établi à 68,89 millions de tonnes, soit 1,9 % de mieux que l’année précédente. Ce score est principalement dû aux vracs liquides qui dépassent les 40 millions de tonnes avec 24,41 Mt pour les entrées de pétrole brut et 12,57 Mt pour les échanges de produits raffinés, un record historique. Le millésime 2015 a été moins satisfaisant que prévu du côté des conteneurs qui reculent en tonnage de 2,3 % à 25,47 Mt et sont stables en nombre d’EVP à 2,56 millions. "L’export vers les États-Unis et l’Asie grimpe de plus de 5 % mais l’import se tasse. Nous avons perdu du côté des transbordements, dont on sait qu’ils sont très volatils, mais gagné 3 % sur les trafics vers l’hinterland", a commenté Hervé Martel, directeur du GPMH.

Bond du conteneur à Rouen

À Rouen, la satisfaction est de mise également avec un trafic global de 22,52 millions de tonnes en hausse de 4 %. Cette fois, ce sont les vracs secs (+ 3,7 %) mais surtout les exportations de céréales qui tirent les résultats vers le haut. "Avec 8,17 millions de tonnes, nous avons enregistré le deuxième meilleur résultat en 15 ans », a souligné Nicolas Occis, directeur du Grand Port maritime de Rouen (GPMR). Du côté des vracs liquides, Rouen a également enregistré un record historique avec 1,34 million de tonnes, avec des investissements publics et privés à la clé, réalisés ou à venir (Boréalis, Tessenderlo). Concernant les trafics conteneurisés, la progression a été marquée (+ 15,2 %) mais à un niveau sans commune mesure avec le voisin havrais (112.000 EVP).

"Le terminal multimodal reste un enjeu stratégique pour le port du Havre"


Du côté des terminaux franciliens, les trafics maritimes qui concernent principalement des vracs solides (céréales, charbon, agrégats) sont désormais intégrés aux trafics de Rouen. En revanche, après deux années de décroissance, les trafics fluviaux sont repartis à la hausse avec 20,55 millions de tonnes (+ 3 %). "C’est le signe que le BTP rebondit et que les premiers effets des chantiers liés au Grand Paris se font sentir", analyse Alexis Rouque, directeur de Ports de Paris.
Pour Antoine Berbain, directeur général délégué d’Haropa, l’un des points marquants de l’année écoulée et de celle en cours est le niveau des investissements, publics et privés, le long de l’axe Seine. "On peut l’estimer à 450 millions d’euros l’an dernier et il devrait dépasser le demi-milliard cette année", commente-t-il.

Terminal multimodal : objectif inchangé

Enfin, ils se savaient très attendus sur le sujet et les quatre directeurs ont été servis. Les questions tournant autour des difficultés de la plateforme multimodale du Havre ont fusé. C’est Hervé Martel qui s’y est collé. "Cet outil destiné à massifier les flux ferroviaires et fluviaux pour étendre notre hinterland reste un enjeu stratégique pour le port du Havre", a-t-il réaffirmé. Selon lui, les problèmes informatiques sont désormais réglés. Les tests fluviaux ont été satisfaisants avec déjà une quarantaine d’escales réalisées au dernier trimestre 2015 pour Logiseine et Greenmodal et un lancement commercial en décembre. Quant à la cour ferroviaire, elle devrait être progressivement opérationnelle au premier semestre 2016. Reste que LHTE, la société d’exploitation du terminal qui regroupe les opérateurs de transport combiné, a déposé le bilan en octobre et que le tribunal de commerce du Havre lui a octroyé une prolongation jusqu’au 15 février prochain avant de se prononcer. "Nous travaillons au quotidien sur ce dossier qui implique de nombreux acteurs, publics et privés. Les discussions se poursuivent. Ce qui est sûr, c’est que les objectifs de trafics ont été revus à la baisse depuis le lancement du projet. Mais en année pleine, nous visons toujours les 114.000 conteneurs pour la première année d’exploitation avec 48.000 en fluvial (900 hebdomadaires) et 66.000 en ferroviaire (1.200 hebdomadaires", a détaillé le président du directoire du GPMH.

Vincent Rogé

Mardi 19 Janvier 2016



Lu 804 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse