Les vracs manquent à l’appel dans les ports français


À l’issue du premier semestre, le trafic des sept Grands Ports maritimes plus Calais décroche de 5,2 % à 131,7 millions de tonnes. Les vracs expliquent cette contre-performance alors que les marchandises diverses enregistrent une croissance à deux chiffres tirée par le retour des conteneurs, au Havre et à Marseille-Fos en particulier.


© GPMM
© GPMM
Les statistiques de la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM) sont inquiétantes. Elles font état d’une baisse de 5,2 % des trafics semestriels consolidant l’activité des sept Grands Ports maritimes plus Calais. Avec 69,2 millions de tonnes et 29 millions de tonnes sur la période, les vracs liquides et solides abandonnent 10 % chacun, compensés en partie par la croissance de 12,7 % des marchandises diverses à 33,5 millions de tonnes. Dans des proportions variables, toutes les places du panel participent en revanche au repli général avec des reculs de 0,6 % au Havre et à Dunkerque, à 22,2 % à Rouen reflétant l’évolution de ses vracs.

Situation difficile à Calais

La situation est également difficile à Calais, où la baisse de près de 17 % correspond à la tendance observée sur le transmanche. Ailleurs, les diverses se portent mieux notamment à Dunkerque (+ 21 %) et Bordeaux (+ 21,9 %). Sur ce segment, Le Havre se développe de 13,4 % et Marseille de 8,8 % grâce au retour des conteneurs. En tonnage comme en nombre d'EVP, la place phocéenne y enregistre une hausse de 12,7 % et le seuil des 500.000 boîtes a été franchi à fin juin.

"Hausse de 10 % dans les conteneurs"


Globalement, les trafics conteneurisés sur les sept Grands Ports maritimes s’apprécient de 9,7 % et totalisent près de 2 millions d'EVP dont 84 % traités au Havre et à Marseille. Mieux, depuis novembre 2011, les marchandises diverses et les conteneurs sont en croissance constante mois après mois. Selon la DGITM, le mois de juillet s’inscrit dans ces tendances avec un léger mieux dans les vracs solides grâce aux sursauts observés à Dunkerque et au Havre… qui restent à confirmer.

Érick Demangeon

Jeudi 6 Septembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse