Ligne régulière : les transitaires mondiaux pour la fin des "surcharges injustifiées"



© Evergreen
© Evergreen
La Fédération mondiale des commissionnaires de transport et des fournisseurs de services logistiques (Fiata) a pris position publiquement contre la multiplication des suppléments tarifaires imposés par les opérateurs de lignes maritimes régulières. Elle exhorte les armateurs du secteur à apporter plus de clarté au sujet de "la variété croissante des surcharges qu'ils appliquent".
Pour Robert Keen, le président de l'institut multimodal du Fiata, les commissionnaires de transport sont habitués aux surcharges de change et de combustible (Currency et Fuel Surcharges) mais ont besoin de plus de transparence sur les autres types de surcharges, qui "ont souvent des noms et des justifications douteux".
Ces surcoûts, qui se multiplient, ne seraient pas toujours accompagnés d'explications claires. "Par le passé nous avons eu des frais d'administration (Administration Fees) et des surcharges de haute saison (Peak Season Surcharges) ou encore des surcharges liées à l'application du code ISPS (ISPS-add on surcharges). Désormais, nous avons des charges de nettoyage ou de scellement de conteneurs sans aucune preuve du coût réel", s'insurge Robert Keen. "Il y a des exemples récents de surcharges de congestion portuaire causées par des mouvements sociaux et des surcharges d'acheminement (haulage surcharge) résultant d'une pénurie de chauffeurs de poids lourds, ce qui est difficile à comprendre. Il n'y a aucune explication et peu de justification au fait de faire payer un service que la compagnie maritime trouve difficile à fournir", estime le représentant des commisionnaires de transport.
Robert Keen, qui est également directeur général de la British International Freight Association (Bifa), enjoint donc les transitaires à "arrêter d'accepter des surcharges au montant opaque et injustifié"
Les armateurs ont accéléré ces dernières semaines les annonces de surcharges et d'ajustement des taux de fret. À titre d'exemple, CMA CGM a annoncé entre le 1er octobre et le 5 novembre 28 surcharges sous sept motifs différents : General Rate Restauration, Port Congestion, Terminal Handling Charges, Overweight, Peak Season, Winter et Low Sulphur.

Franck André

Vendredi 7 Novembre 2014



Lu 440 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:05 Le multimodal et le GNL récompensés par BP2S

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:42 L'ENSM vote un budget de transition


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse