Liquidation prononcée pour Air Méditerranée


La compagnie aérienne Air Méditerranée, qui s'était placée en redressement judiciaire il y a un an dans l'espoir de trouver un repreneur, a finalement été placée en liquidation par le tribunal de commerce de Tarbes (Hautes-Pyrénées) moins de vingt ans après sa création.


Air Méditerranée a été fondée en 1997 © Air Méditerranée
Air Méditerranée a été fondée en 1997 © Air Méditerranée
Air Méditerranée "a été mise en liquidation. Il n'y a pas de repreneur", a déclaré lundi 15 février le président du tribunal de Commerce, Jean Baseilhac, qui vient de prendre ses fonctions en Hautes-Pyrénées. Jean Baseilhac a informé qu'"il n'y avait plus qu'un candidat", sur deux, à la reprise de la compagnie qui avait demandé à être placée en liquidation judiciaire il y a un an pour pouvoir poursuivre son activité. Conséquence de la liquidation, 130 passagers se sont trouvés immobilisés lundi soir sans aucune solution à l'aéroport parisien Roissy-Charles-de-Gaulle, après l'annulation d'un vol à destination de Tarbes.
La décision mise en délibéré avait été reportée à deux reprises depuis décembre car "les deux candidats n'avaient pas les financements qui permettaient de continuer", a encore indiqué Jean Baseilhac. L'un des deux repreneurs potentiels, l'homme d'affaires algérien Ali Haddad, proche du président Abdelaziz Bouteflika, n'a pas mené le dossier jusqu'au bout. L'autre resté en lice, un ancien pilote, Antoine Bru, qui avait tenté de remonter AOM/Air Liberté dans les années 90, s'était associé au Creusois Jacques Defemme du cabinet CGFI d'investissement financier. Ils n'avaient pas le financement nécessaire. "Nous avions tout fait pour étendre le délai, le tribunal a tout fait pour que cette opération puisse se réaliser", a indiqué Jean Baseilhac. "C'est extrêmement dommage".

Un projet de 8 millions d'euros

"Globalement, c'était un projet de quelque 8 millions d'euros", a-t-il précisé. En conséquence, "l'administration judiciaire a demandé la mise en liquidation, appuyée par le procureur", a souligné le président du tribunal, indiquant que "les choses étaient désormais prises en main par le mandateur liquidateur".

Béatrice Khadige

Mardi 16 Février 2016



Lu 317 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:12 Fort rebond du fret aérien mondial en octobre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse