Liste noire de l'UE : les compagnies aériennes thaïlandaises sous surveillance



La bonne réputation de Thai Airways s'effrite en Amérique et en Europe © Boeing
La bonne réputation de Thai Airways s'effrite en Amérique et en Europe © Boeing
L'Union européenne va observer de près la sécurité des transporteurs aériens thaïlandais, déjà sous pression après une note négative de la part des États-Unis.
Lors de la publication de sa liste noire des compagnies aériennes le 10 décembre, la Commission européenne a expliqué qu'"aucun transporteur aérien de la Thaïlande n'a pour le moment été ajouté à la liste des transporteurs aériens faisant l'objet d'une interdiction ou de restrictions d'exploitation". Mais Bruxelles, et l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), vont "suivre de près l'évolution de la situation et, si la protection des passagers aériens contre les risques en matière de sécurité l'exige", pourraient "proposer d'inscrire un ou plusieurs transporteurs" sur la liste.
Les compagnies aériennes thaïlandaises, en particulier le fleuron national Thai Airways, sont sous pression depuis le début du mois, après une évaluation négative des autorités américaines pour qui le secteur ne répond plus "au minimum des standards internationaux", une situation embarrassante pour un pays dont l'économie repose très largement sur le tourisme. La junte au pouvoir à Bangkok a promis dans la foulée de remédier aux failles.
Par ailleurs, la Commission a ajouté à sa liste noire de 228 compagnies de 20 pays le nom d'Iraqi Airways, "en raison de problèmes de sécurité non résolus". À l'inverse, le transporteur kazakh Air Astana est le premier de son pays à sortir de la liste. Il faisait l'objet de restrictions depuis 2009.
L'Afghanistan, l'Angola (sauf une exception), le Bénin, la République du Congo, la République démocratique du Congo, Djibouti, la Guinée équatoriale, l’Érythrée, le Gabon (sauf deux transporteurs), l'Indonésie (sauf quatre transporteurs), le Kazakhstan (sauf désormais Air Astana), le Kihrgizstan, le Liberia, la Libye, le Mozambique, le Népal, Sao Tome-et-Principe, le Sierra Leone, le Soudan et la Zambie, se trouvent sur la liste des transporteurs faisant l'objet d'une interdiction d'exploitation dans l'Union. S'y ajoutent sept transporteurs faisant l'objet de restrictions. La liste a été publiée au "Journal officiel de l'UE" le 11 décembre.

AFP

Vendredi 11 Décembre 2015



Lu 176 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:12 Fort rebond du fret aérien mondial en octobre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse