Logistique : de nouveaux parcs au Havre dès janvier 2016


Avec SDV, Panhard ou Leclerc, les projets de développement de parcs logistiques se succèdent dans l’estuaire de la Seine. Un investissement total de près de 250 millions d’euros.


© Éric Houri
© Éric Houri
Que des bonnes nouvelles, cette année 2015, pour le port du Havre. En septembre, SDV Logistique Internationale, filiale de Bolloré Logistics signait un protocole d’accord avec Haropa pour la construction de 24.000 m2 d’entrepôts sur la nouvelle plateforme du Parc logistique du pont de Normandie II (2PLPN2), un investissement de 30 millions d’euros à la clé. Les bâtiments seraient livrés en 2016, suivis en 2019 d’une seconde tranche de 12.000 m2. Dédiés aux marchandises «sèches», ces nouveaux entrepôts libéreront sur le PLNP1, où le logisticien est déjà implanté, une installation de 5.000 m2 dédiée à entreposer des produits frais et surgelés sous température dirigée.
À terme, SDV disposera de 75.000 m2 d’installations logistiques sur le port havrais. Ce projet d'un nouveau hub «fait partie intégrante de notre stratégie de développement dans les grands hubs mondiaux», a alors précisé Thierry Ehrenbogen, président de SDV Logistique Internationale. L’entreprise vise au «renforcement de nos positions sur les principaux carrefours d’échanges internationaux, associé à une offre de services compétitive».

"Intégrer l’amont de la chaîne d’approvisionnement"


L’annonce a suivi la signature en juin, de deux accords de partenariat par le promoteur Panhard pour le développement de 310.000 m2 d’entrepôts «dernière génération» dans l’estuaire de la Seine. Montant de l’investissement : 200 millions d’euros. Le groupe qui a déjà son actif 1,2 million de m2 d’entrepôts vise deux sites : le Parc logistique du pont de Normandie II (PLPN2), à proximité immédiate du futur terminal multimodal, où trois bâtiments de 135.000 m2 devraient être dédiés au traitement des conteneurs «dans des délais optimisés, tant à l’import qu’à l’export». À Port-Jérôme, au pied du pont de Tancarville et à la sortie du canal, sur la ZAC développée par la communauté de communes Caux Vallée de Seine, les entrepôts de 175.000 m2 sont destinés à accueillir des activités de distribution nationale ou européenne. Les travaux devraient démarrer mi-2016, pour une mise en exploitation mi-2017. À terme, de 1.500 à 2.000 emplois directs pourraient être créés. Il s’agit aujourd’hui, selon Alain Panhard, président du groupe, de «repenser l’organisation logistique pour passer d’un schéma «barycentre magasins» à un schéma «door to door», intégrant l’amont de la chaîne d’approvisionnement». Et pour cela, «les implantations portuaires situées à proximité des grands bassins de consommation auront des arguments à faire valoir».

Centrale d’importation de Leclerc

Autre bonne nouvelle, fin juin : Édouard Leclerc décide de renforcer sa plateforme logistique du Havre pour développer ses activités d’importation et de redistribution vers ses magasins de produits de grande consommation. Le distributeur va investir, via sa Société d'Importation des Produits Édouard Leclerc (Siplec), 16 millions d’euros pour un nouveau bâtiment, livré clés en main début 2016 par Prologis. Installé sur le parc du Hode, près du pont de Normandie, divisé en trois cellules d’un total de 17.000 m2, il portera à 62.000 m2 la surface logistique totale déjà occupée sur la zone industrialo-portuaire du Havre.
Ce projet correspond à la première phase de la construction par Prologis d’un bâtiment "XL" de 74.000 m2, de Classe A et certifié «BREEAM Good» pour sa performance environnementale. Pour François Rispe, directeur général de Prologis pour l’Europe du Sud, «la reprise d’activité sur le port du Havre est un signe encourageant du regain de croissance économique en général».

Haropa-port du Havre investit 40 millions d’euros d’ici 2019

Le projet stratégique 2014-2019 du Grand Port maritime du Havre prévoit 40 millions d'euros d’investissements dans la création et l’aménagement de parcs logistiques.

Leclerc, SDV, Panhard… L’année 2015 a de quoi réjouir le Grand Port maritime du Havre (GPMH) dont l’objectif est, depuis quelques années, «de disposer en permanence d’une offre de foncier disponible en fonction du calendrier des clients». Le GPMH vise à anticiper les autorisations d’aménager en leur proposant, selon leurs besoins, des terrains en blanc avec des contrats comportant des clauses progressives. Car la logistique, point fort des ports du range Nord est «un élément fixateur de trafic et vecteur de basculement de flux», selon Hervé Cornède, directeur commercial et marketing du GPMH. Lequel constate «une demande de massification et de mutualisation de l’activité dans des entrepôts de grande taille et une tendance au repositionnement de la logistique dans les zones portuaires».

Le troisième plus gros poste d’investissement

Le nouveau projet stratégique 2014-2019 a identifié la structuration de l’offre logistique comme l’un des quatre leviers principaux pour atteindre l’objectif de 3,5 à 4,5 millions de conteneurs EVP transitant sur le port d’ici 2020, soit une augmentation de 35 à 50 %. Si le programme d’investissement prévu s’élève à hauteur de 385 millions d’euros sur cinq ans, 40 millions sont dédiés à la création de parcs logistiques. «Le troisième plus gros poste d’investissement de développement, derrière les terminaux et l’éolien», assure-t-on au GPMH.
Les projets en cours portent ainsi sur l’aménagement, à proximité du futur terminal multimodal, d’un parc de 77 hectares dont environ 50 pour l’implantation d’activités sur le Parc logistique du pont de Normandie II (PLPN2) et d’un parc de 73 hectares sur le PLPN3. 24 hectares répartis sur des emprises réduites de 1 à 10 hectares pourront aussi accueillir de nouveaux entrepôts sur le PLPN1. Autre secteur, à proximité de Port 2000 : un parc de 59 hectares serait aménagé afin d’implanter des activités de logistique purement portuaire et un parc, pour «une offre foncière différentiée pour les différents types de logistique», est envisagé «au pied des terminaux», pour l’accueil d’entrepôts spécialisés dans la logistique frigorifique.
Pour fixer les trafics conteneurisés, Haropa se positionne ainsi comme le hub logistique pour les pré-post acheminements de l’Île-de-France. Le groupement dispose déjà de plus de 1 million de m² d’entrepôts sur l’axe Seine et a vu se réaliser, depuis 2012, quinze implantations. La période du projet stratégique sera «mise à profit, annonce la direction du GPMH, pour conduire, dans le cadre d’une réflexion globale, une démarche en direction des grands chargeurs, des prestataires et des investisseurs en immobilier logistique».

Natalie Castetz

Lundi 28 Septembre 2015



Lu 91 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse