Lufthansa prudent après un nouveau bénéfice record en 2016


Lufthansa a dégagé un nouveau bénéfice net record l'an passé, profitant surtout d'une réforme des retraites pour ses salariés, mais prévoit une année 2017 difficile sur fond de remontée des coûts de carburant.


© Frankfurt Airport
© Frankfurt Airport
Lufthansa a annoncé jeudi 16 mars un bénéfice net de 1,78 milliard d'euros, contre 1,7 milliard en 2015, soit une hausse de 4,6 % sur un an. À l'origine, en grande partie, de ce nouveau gain record : l'accord salarial bouclé avec le personnel de cabine à l'été 2016. La réforme du système de retraite, qui garantit désormais non plus des rendements - difficilement atteignables - mais des montants, s'est traduit par un gain exceptionnel de quelque 650 millions d'euros en 2016. Le groupe a également profité d'une baisse de ses coûts de kérosène dans la foulé de la faiblesse des prix du pétrole lors de l'année écoulée.
Le bénéfice d'exploitation (Ebit) a progressé de 36 % sur un an, à 2,27 milliards. Mais corrigé des effets exceptionnels, il ressort en repli de 3,6 % à 1,75 milliard, légèrement en dessous de l'objectif de 1,8 milliard que s'était fixé Lufthansa. Le chiffre d'affaires du groupe est resté globalement inchangé en 2016, à 31,7 milliards d'euros contre 32,1 milliards en 2015.

Remontée des coûts de carburant

"Dans un environnement de marché très exigeant, nous avons maintenu avec succès les marges du groupe Lufthansa à leurs niveaux record de l'an passé" notamment grâce à des mesures de réduction des coûts, a jugé le patron du groupe, Carsten Spohr. Mais l'année en cours s'annonce plus compliquée. Lufthansa doit composer désormais avec une remontée des coûts de kérosène, conjuguée à une baisse persistante des prix des billets d'avion dans un contexte de forte concurrence. Le groupe, qui devra "poursuivre ses réductions de coûts", a prévenu son patron, mise en conséquence sur un bénéfice d'exploitation "légèrement inférieur" à son niveau de l'an passé.

"Baisse persistante des prix des billets d'avion"


Lufthansa compte toutefois profiter pour la première fois de l'intégration complète dans ses comptes de la compagnie belge Brussels Airlines, rachetée fin 2016, et de l'accord de location de 38 avions de la compagnie Air Berlin, qui devraient se traduire dès la première année par une "contribution positive aux résultats".
Enfin l'accord annoncé mercredi 15 mars avec ses pilotes, qui met un terme à plusieurs années de conflit salarial coûteux en termes de finances et d'image, va lui aussi jouer un rôle positif dès cette année. Le compromis, qui est valable jusqu'à 2022 et comprend également un volet d'allègement des coûts de retraites, va apporter "des économies de coûts de 150 millions par an", avec un plein effet attendu en 2018, a précisé le directeur financier, Ulrik Svensson. "C'est une grande joie pour nous que ce conflit soit enfin terminé", a déclaré le patron de Lufthansa.
Le bras de fer entre le syndicat des pilotes Cockpit et la direction durait depuis 2014. Selon Lufthansa, les grèves lui ont coûté 351 millions d'euros en 2014 et 2015, et une nouvelle vague de débrayages en novembre s'était traduit par un manque à gagner de 100 millions d'euros. La Bourse de Francfort saluait les résultats globalement conformes aux attentes et les perspectives de paix sociale au sein du groupe pour les années à venir. Avec une hausse de 4,13 % à 15,01 euros, l'action était en tête de l'indice vedette Dax, en progression de 0,86 %. Lufthansa a également annoncé son intention de verser à ses actionnaires un dividende de 50 centimes d'euro par action au titre de 2016, un niveau inchangé par rapport à l'an passé.

Isabelle Le Page et Benoît Toussaint

Lundi 20 Mars 2017



Lu 366 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse