Lyon-Turin : "pause" ne signifie pas "suspension"


La "pause" confirmée par la ministre déléguée aux Transports pour le projet de liaison ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin ne veut pas dire "suspension" des travaux, a indiqué la société franco-italienne Telt, responsable de sa réalisation.


© Telt
© Telt
Pour Telt, le gestionnaire de la ligne Lyon-Turin, "pause" ne signifie pas "suspension". "Ce n'est pas une suspension de l'activité, c'est-à-dire des chantiers de reconnaissance qui sont engagés", a déclaré jeudi 20 juillet un porte-parole de la société responsable de la réalisation de l'ouvrage. "Il s'agit d'engager une réflexion pour poser le cadre général de la pérennisation des financements à moyen et long terme". "On reste sur le calendrier qui a été annoncé", à savoir que les appels d'offres pour la poursuite du chantier doivent être lancés à partir de 2018, a ajouté Telt.
Interrogée à l'Assemblée nationale mercredi 19 juillet, Élisabeth Borne a confirmé que le Lyon-Turin "fait partie des projets qui sont concernés par la réflexion et la pause qui ont été annoncés par le président de la République", Emmanuel Macron, lors de l'inauguration de la ligne TGV Paris-Rennes le 1er juillet. La ministre a toutefois fait état de la "spécificité" du projet qui "a été financé à 40 % par l'Union européenne, mais aussi à 35 % par l'Italie, et qui fait partie des réseaux trans-européens", "un aspect" à "prendre en compte" dans les éventuelles décisions à venir.

Importance du fret

Ces propos ont un peu jeté le trouble entre adversaires du Lyon-Turin, à l'instar du maire écologiste de Grenoble, Éric Piolle qui voit dans cette pause "une sage décision", et partisans du projet, comme la députée de Savoie Émilie Bonnivard (LR) qui a demandé au président Macron de "confirmer l'engagement de l’État" dans la réalisation de la ligne. Jeudi, Éric Fournier (UDI), maire de Chamonix et vice-président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, a lui demandé à l’État de "clarifier sa position" après les propos d'Élisabeth Borne, rappelant l'importance du fret pour désengorger les vallées alpines et lutter contre la pollution.

AFP

Vendredi 21 Juillet 2017



Lu 485 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse