Lyon-Turin : un surpéage de 10 à 15 % pour les poids lourds


Le péage des autoroutes françaises traversant les Alpes devrait augmenter de 10 à 15 % pour les poids lourds afin de contribuer au financement du projet de tunnel ferroviaire reliant Lyon à Turin, ont préconisé lundi 13 juillet deux parlementaires.


© Lyon-Turin
© Lyon-Turin
Dans un rapport remis au Premier ministre, Manuel Valls, le sénateur Les Républicains Michel Bouvard (Savoie) et le député PS Michel Destot (Isère) estiment que ces surpéages, conformes à la directive européenne "Eurovignette", permettraient de dégager 40 millions d'euros supplémentaires de recettes nettes par an au profit de la construction de ce tunnel de 57 km de long. Pour éviter un choc tarifaire, Michel Bouvard et Michel Destot suggèrent d'introduire ces majorations de manière progressive, "par exemple sur cinq ans à raison de + 2 % ou + 3 % par an, soit une hausse de moins de 2 euros par an sur les trajets les plus longs". Ils estiment que ce surpéage pourrait être maintenu "jusqu'à cinquante ans après l'ouverture du tunnel de base", soit théoriquement à la fin des années 2070.

"Ce surpéage pourrait être maintenu jusqu'à la fin des années 2070"


Matignon a indiqué que ce rapport allait désormais "faire l'objet d'un examen par le gouvernement et d'une concertation avec les parties prenantes afin d'en préciser les conditions de mise en œuvre". La finalisation du plan de financement du projet "permettra de lancer concrètement les chantiers d'ici 2017-2018", poursuit le cabinet du Premier ministre. François Hollande avait évoqué en février le lancement du chantier dès 2016, mais il s'agissait du creusement au tunnelier d'une galerie de reconnaissance côté français, et pas du chantier du tunnel principal. Le calendrier prévu reste inchangé pour la galerie de Saint-Martin-la-Porte en Savoie (2016) et le tunnel principal (2017-2018), a précisé Matignon.
Dans le rapport de Michel Bouvard et Michel Destot, chargés d'une mission fin 2014 par le Premier ministre, les deux élus soulignent que l'UE autorise une majoration allant jusqu'à 25 % pour les péages d'autoroutes situées en zone montagneuse. À condition toutefois que les recettes soient "investies dans des tronçons transfrontaliers de projets prioritaires d'intérêt européen comprenant des infrastructures situées dans des régions montagneuses", ce qui est bien le cas de la LGV Lyon-Turin.
Toutefois, les parlementaires ont dit écarter l'idée d'une augmentation d'un quart et préféré privilégier l'hypothèse de deux taux : + 10 % sur les autoroutes des Alpes du Nord et + 15 % sur les autoroutes des Alpes du Sud, notamment la liaison côtière entre Aix-en-Provence et la frontière italienne, "pour tenir compte de niveaux de péages moins élevés dans ce secteur". La coordination des opposants au Lyon-Turin, qui dénonce un "grand projet inutile", juge que le rapport "rédigé avec partialité se borne à créer une nouvelle TVA" et "n'apporte aucune solution pour améliorer la situation environnementale dans les Alpes".
L'"autoroute ferroviaire" du Lyon-Turin, combinant fret et trafic de voyageurs, devrait entrer en service en 2028-2029, selon le dernier calendrier communiqué, afin de décharger le trafic transalpin de camions, source d'importantes nuisances dans les vallées alpines.
Le rapport Bouvard-Destot rappelle que les plus de 8 milliards d'euros "nécessaires pour la construction du tunnel de base seront apportés au taux maximum de 40 % par l'Europe". Une première tranche de 813,8 millions d'euros, en deçà du 1,2 milliard demandé, a été validée la semaine dernière par Bruxelles. Le reste du financement se partage entre l'Italie (57,9 %) et la France (42,1 %), soit près 2 milliards d'euros côté français, "échelonnés sur les douze ans de construction de l'ouvrage", selon la même source.

AFP

Mercredi 15 Juillet 2015



Lu 106 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse