MPM interpelle sur la "situation préoccupante" de la SNCM


Le président de la communauté urbaine de Marseille, Eugène Caselli, a interpellé lundi 4 mars l’Élysée et Matignon sur la "situation préoccupante" de la SNCM, s'inquiétant notamment "des nombreuses incertitudes" qui "pèsent sur l'avenir" de l'entreprise.


© Franck André
© Franck André
Le président de la communauté urbaine de Marseille interpelle Matignon et l’Élysée sur la "situation préoccupante" de la SNCM. Eugène Caselli pointe dans un courrier adressé au Premier ministre, Jean-Marc-Ayrault, "les risques relatifs aux décisions juridiques européennes, l'attribution prochaine de la Délégation de service public (DSP) entre la Corse et le continent pour la période 2013-2023, le nécessaire renouvellement de la flotte de navires, les incertitudes sur l'actionnariat de la SNCM". "Je souhaite attirer votre attention sur la situation préoccupante quant à la pérennité de l'activité et des emplois salariés" de la compagnie, indique le président de Marseille Provence Métropole (MPM) dans sa missive également transmise à un conseiller de l’Élysée.
La SNCM est en effet sous la menace de devoir rembourser une partie des aides accordées par l’État en 2002, puis en 2006 lors de sa privatisation, après l'annulation en septembre par le tribunal de l'Union européenne d'une décision de la Commission de Bruxelles validant ses aides. Les aides visées s'élèvent à plusieurs dizaines de millions d'euros. Par ailleurs, la SNCM est en concurrence avec Corsica Ferries pour la nouvelle délégation de service public de desserte entre la Corse et le continent pour la période 2014-2023, dont l'issue est très incertaine. La compagnie fait également face à des changements dans son actionnariat : Veolia Environnement va en effet reprendre en direct, pour un euro symbolique, les 66 % de la SNCM jusqu'ici détenus par Veolia Transdev, filiale commune de Veolia et de la Caisse des dépôts. Cet accord devrait être finalisé d'ici fin juin.

800 emplois concernés

Au vu de l'ensemble de ces incertitudes, le président d'agglomération s'inquiète du sort des "800 emplois qui pourraient être touchés" et des "désastreuses conséquences économiques et sociales" pour Marseille. Il estime que "les semaines à venir seront déterminantes pour l'avenir de la compagnie" et "sollicite" l'"intervention de Jean-Marc Ayrault afin que la SNCM retrouve un nouveau cadre permettant une gouvernance stable".

AFP

Mardi 5 Mars 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse