"MSC Flaminia" : le gouvernement écarte un accueil en France



© MSC
© MSC
Le ministère de l'Écologie a réagi à propos du naufrage du MSC Flaminia, quatre semaines après l'accident du porte-conteneurs. Pour lui, il n'est pas question "pour l'instant" de l'accueillir dans les eaux territoriales françaises, la priorité étant "d'assurer la sécurité maritime dans des espaces très fréquentés et d'éviter tout risque d'atteinte à l'environnement marin et aux littoraux". "Selon les estimations disponibles, 37 conteneurs, situés dans la zone impactée par l'explosion, pourraient représenter un risque de pollution, en raison des produits chimiques qu'ils contiennent", indique le ministère. Le gouvernement se dit "dans l'attente de documents techniques de la part de l'armateur, sur la flottabilité du navire, la maîtrise de l'incendie et l'état de la cargaison notamment", et travaille à obtenir toute information technique, "en lien permanent avec leurs homologues européens concernés".
Des associations de défense de l'environnement, des capitaines de navires et l'armateur se sont étonnés des lenteurs des autorités. Ainsi l'armateur allemand du navire, Reederei-NSB, s'est dit "choqué" qu'un navire battant pavillon allemand "ne reçoive de la part d'aucun pays européen l'autorisation de rallier un port". L'Association française des capitaines de navires (Afcan) souhaite que les responsables politiques "se manifestent en urgence" et se demande pourquoi "la France pourrait se dérober à son devoir d'assistance en refusant l'accès à un port refuge".
L'association Robin des Bois considère comme "profondément navrant" que les pays de l'UE soient "incapables de proposer des solutions pour mettre en sécurité le navire. L'association de défense de la mer Mor Glaz, basée à Brest, dit craindre le transit du bâtiment par le rail d'Ouessant et le Pas-de-Calais et a écrit au Premier ministre pour demander la réunion d'une cellule de crise. "Les bonnes décisions auraient dû être prises depuis longtemps", selon elle.

Lire aussi :
Le MSC Flaminia toujours en difficultés au large de la France
Toujours en detresse, le MSC Flaminia est examiné par des experts

AFP

Lundi 13 Août 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse