Madrid accuse les dockers de pratiquer une grève sauvage



© Port of Algesiras
© Port of Algesiras
Le ministre espagnol de l'Équipement a affirmé mardi 14 février que des dockers pratiquaient une grève sauvage dans les ports du pays pour protester contre une libéralisation du secteur, risquant de nuire aux exportations. "De nombreuses entreprises nous font savoir qu'elles souffrent d'une grève masquée" et "d'actes de vandalisme", a dit le ministre Iñigo de la Serna, évoquant le "sérieux préjudice économique" que pourrait entraîner une réduction d'activité. "Nous appelons à un retour à la normale. À travers le dialogue, nous pouvons arriver à des accords", a dit le ministre, en référence aux négociations prévues mardi 14 février. Les dockers nient pratiquer une telle grève clandestine. Mais ils ont posé un préavis de grève pour les 20, 22 et 24 février. Le conflit avec les 6.000 dockers du pays découle de l'interprétation d'un arrêt de la Cour européenne de justice qui avait jugé en décembre 2014 que la législation espagnole sur le travail dans les ports était contraire à la liberté d'établissement. La législation espagnole oblige les entreprises d’autres États membres de l'UE qui souhaitent exercer la manutention dans les ports espagnols d'intérêt général à s'inscrire auprès d'une société anonyme de gestion des dockers et à embaucher en priorité des travailleurs fournis par cette société. La Cour européenne a contesté cette obligation et la Commission européenne a demandé à l’Espagne d'entreprendre les réformes nécessaires pour se conformer à cet arrêt, sous peine de sanctions.
"C'est le seul secteur de production d'Espagne qui ne permet pas de recruter librement", a déploré le ministre espagnol, ajoutant : "L'UE nous a dit que ce n'était pas possible". Un porte-parole du principal syndicat espagnol du secteur portuaire - la Coordinadora estatal de trabajadores du Mar - a affirmé de son côté : "Le choix qu'ils ont fait, c'est de virer tous les dockers". L'organisme officiel qui supervise les ports du pays a constaté une baisse d'activité de 40 à 50 % depuis la semaine dernière, a affirmé un porte-parole de cet organisme. Officiellement, il n'y a pas de mouvement de grève en cours, mais les dockers ont tenu des réunions pendant lesquelles les participants ne travaillaient pas, a-t-il ajouté.
Selon des données officielles, 70 % du commerce avec l'extérieur transite par les ports et 65 % des exportations. L'Espagne, avec ses 5.849 km de côtes sur la péninsule, est également une importante plateforme de transit de marchandises entre l'Europe et le reste du monde. Le port d'Algesiras en Andalousie est ainsi le premier de la Méditerranée, selon le Conseil mondial de la navigation.

AFP

Mardi 14 Février 2017



Lu 307 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse