Maersk : "Jouer en 2013 la carte de la profitabilité"


Maersk Line, qui fait partie des principaux acteurs du marché Europe-Extrême-Orient avec son concept Daily Maersk et ses services Méditerranée, espère que les chargeurs vont accepter cette année la politique de restauration des taux de fret souhaitée par tous afin de retrouver la profitabilité. Le responsable du département “Trade et Marketing” de Maersk France, Christophe Vandecasteele, donne son point de vue.


Maersk : "Jouer en 2013 la carte de la profitabilité"
"L'Antenne" : L'année dernière a été marquée par une restauration des taux de fret au cours des premiers mois de l'année puis une stabilisation du marché le reste de 2012. Qu'attendez-vous pour 2013 ?

Christophe Vandecasteele : 2013 devrait ressembler à 2012. Sur le marché Extrême-Orient-Europe du Nord et Méditerranée, à l'import comme à l'export, nous allons tous essayer la carte de la profitabilité. Les chargeurs ont intégré la chose. Les armateurs ont enregistré pour 2012 de mauvais résultats. Ceux des fonds allemands le sont également. Du coup, les chargeurs se montrent inquiets face à une baisse de qualité de service. Le message de notre CEO qui remonte au mois de novembre a été mal interprété. Tout le monde a cru qu'on se désengageait de la ligne régulière. Chez Maersk, nous estimons seulement qu'il faut retrouver les profits.

Incertitudes sur la reprise des volumes en mars

"L'A." : À l'occasion du Nouvel An chinois, Maersk Line a suspendu une nouvelle fois son service AE9. Quand attendez-vous une reprise des volumes à l'issue de cette trêve observée par les industriels asiatiques ?

C. V. :
Nous devrions assister à une hausse des volumes de fret en mars. Faible ou forte ? Pour l'heure, nous sommes dans l'incertitude. Tout ce que nous savons, c'est que l'Allemagne a assisté à un recul de son PIB. La suspension de l'AE9 est la preuve que les armateurs doivent s'adapter avec l'évolution du marché. Nous devons composer avec la morosité de la conjoncture économique en Europe. Nous souhaitons toutefois remettre en place l'AE9 mais je souligne qu'il n'est toutefois pas un service significatif.

"Daily Maersk : un bilan satisfaisant"


"L'A." : À propos de service significatif, quel est le bilan que vous tirez du service Daily Maersk ? Est-ce que Maersk Line a atteint son but vis-à-vis des chargeurs avec ce nouveau concept ?

C. V. :
Un an après son lancement, le Daily Maersk nous a satisfaits. Nos clients en sont très contents aussi. Ce concept a contribué à un nouveau standard. D'ailleurs, les armateurs communiquent aujourd'hui sur des critères de fiabilité des services.

"L'A." : Combien de services Maersk opère entre l'Europe et l'Extrême-Orient ?

C. V. :
En Europe du Nord, dans le cadre de Daily Maersk, nous opérons cinq strings dont deux font escale au Havre : le AE2 et le AE6. En Méditerranée occidentale, nous opérons deux strings : les AE11 et AE20*. Un des deux fait escale à Fos : le AE11. En Méditerranée orientale, nous opérons deux strings : les AE3 et AE12. Au total, nous opérons donc neuf strings Asie auquel il faut ajouter l'AE9. Mais sa date de remise en service reste encore à déterminer.

"L'A." : Quelles sont les principales caractéristiques du marché français sur le secteur Europe-Extrême-Orient ? Quels sont les équipements utilisés ?

C. V. :
On peut regretter une forte érosion de notre balance commerciale et qu'une grande partie des volumes transitent encore par les ports du Benelux. De plus, on n'assiste pas véritablement à une hausse massive des exportations. La majorité des conteneurs que nous utilisons à l'export comme à l'import d'Extrême-Orient sont des 40 pieds. Quant aux 45 pieds, il n'y a pas d'évolution. Car il y a des restrictions sur la route. Nos clients en sont donc peu friands.

* AE11 dans le sens "westbound" (Chine, Malaisie, Malte via le canal de Suez, Méditerranée occidentale) et AE20 dans le sens "eastbound" (Méditerranée occidentale, Malaisie, Chine, Corée du Sud).

Vincent Calabrèse

Mercredi 27 Février 2013





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Février 2013 - 16:02 À quand un géant chinois du shipping ?


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse