Maersk Line loin de ses objectifs au troisième trimestre


Une demande encore plus faible que prévu a fait tomber le bénéfice de Maersk Line de plus de moitié au troisième trimestre. L'armateur estime tout de même s'en sortir mieux que la moyenne des opérateurs du secteur.


© Maersk Line
© Maersk Line
Maersk Line a annoncé des résultats trimestriels décevants. Le leader mondial de la ligne maritime régulière a bien engendré un bénéfice de 264 millions de dollars sur la période mais ce dernier est en recul de 61 % comparé au troisième trimestre 2014 (685 millions). Søren Skou, PDG de l'armateur danois, déplore "un trimestre clairement insatisfaisant" dû à  "une demande beaucoup plus faible qu'attendu", ainsi que des taux de fret bas.
Les volumes transportés par la compagnie n'ont augmenté que de 1,1 % entre juin et septembre pour atteindre 4,854 millions d'EVP. Ce résultat survient après une hausse de 22 % du bénéfice au premier semestre, l'armateur estime néanmoins avoir défendu ses parts de marché dans une conjoncture atone. "Le trimestre a été marqué par une mauvaise conjoncture avec une surcapacité et la baisse des importations de l'Europe, où les taux de fret ont chuté à de nouveaux plus bas historiques", argumente la direction.

Chute de 20 % des taux

Cette contre-performance s'inscrit dans un contexte global perturbé. Selon Maersk, "la croissance de la demande mondiale s'est située entre 0 et 1 % alors que la flotte totale a augmenté de presque 9 %. Les taux de fret ont baissé significativement sur tous les trades sauf l'Amérique du Nord et les marchés-clés de Maersk Line en Europe ont été sévèrement touchés".
Le taux de fret moyen par EVP transporté a ainsi diminué de 19,3 % par rapport au troisième trimestre 2014 et de 4,3 % comparé au trimestre précédent pour tomber à 1.081 dollars. Conséquence, le chiffre d'affaires de l'armement a diminué de 14,9 % d'un troisième trimestre à l'autre, à 6,018 milliards de dollars.

"2015 devrait se terminer sur un profit de 3,4 milliards de dollars"


La capacité déployée au cours des neuf premiers mois de l'année a été de 3,024 millions d'EVP, en hausse de 6,7 % comparé à la même période de l'an dernier (2,834 millions). Elle surpasse déjà le total de toute l'année 2014 (2,946 millions). Quant au coût unitaire, il a continué de baisser (de 11 % à 1.155 dollars par EVP), avec un coût moyen de combustible en diminution de 44 % (324 dollars la tonne).

Une croissance mondiale au ralenti

Pour la fin de l'année, Maersk Line a révisé ses prévisions de marché à la baisse et s'attend désormais à une croissance mondiale comprise entre 1 et 3 % (contre 2 à 4 % précédemment), toujours limitée par la situation de surcapacité. L'armateur s'attend à réaliser un bénéfice net annuel avoisinant 1,6 milliard de dollars, contre 2,3 milliards en 2014. Il se dit déterminé à maintenir sa politique de maîtrise des coûts, à poursuivre l'optimisation de son réseau et la simplification de son organisation. L'effort sur les dépenses s'est notamment traduit par l'annonce récente de la non-levée d'option sur six porte-conteneurs de 19.630 EVP et deux de 3.600 EVP.
À l'échelle du groupe AP Møller-Maersk, le bénéfice a quasiment diminué de moitié 778 millions de dollars (- 48 %), principalement du fait du résultat de Maersk Line, avec un chiffre d'affaires de 2,1 milliards (- 17 %). Dans un contexte de baisse du prix du pétrole, Maersk Oil a vu ses profits rognés de 85 %, à 32 millions de dollars. Ceux d'APM Terminals ont reculé de 49 %, à 175 millions, avec un volume de conteneurs en baisse de 8,7 % (8,9 millions d'EVP). Maersk Drilling a bien résisté (184 millions, - 4 %), tandis qu'APM Shipping Services a augmenté son bénéfice de 29 %, à 154 millions de dollars. Le groupe s'attend malgré tout à terminer 2015 sur un profit de 3,4 milliards de dollars. En 2014, il avait battu son record, à 5,19 milliards, dont 3,6 milliards tirés de cessions d'actifs.

Franck André

Lundi 9 Novembre 2015



Lu 613 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse