Maersk Line veut réduire le nombre de surcharges


L'armement danois Maersk Line veut limiter le nombre de surcharges l'an prochain. Certains coûts fixes seront inclus dans le tarif de base.


Maersk Line veut appliquer une structure simplifiée des surcharges d'ici mi-2013 © Maersk Line
Maersk Line veut appliquer une structure simplifiée des surcharges d'ici mi-2013 © Maersk Line
Selon l'armement danois Maersk, les clients ont demandé une structure tarifaire plus transparente. Afin de simplifier les tarifs, contrats et factures pour tout le monde, le nombre de surcharges sera diminué. Le transporteur danois veut inclure dès le 1er janvier 2013 dans les nouveaux contrats ou les contrats qui seront renouvelés certains coûts fixes dans le tarif de base. Il s'agit de suppléments comme par exemple le Currency Adjustment Factor (CAF), le Cargo Declaration Data Fee (CDD), le Carrier Security Charge (SER) et le Suez ou Panama Transit Fee (PCC ou STT).
Maersk Line va essayer d'arriver à une structure simplifiée des surcharges d'ici mi-2013. L'armement dément que l'inclusion de certaines surcharges soit destinée à augmenter les revenus.
Certaines surcharges sont liées spécifiquement à un port ou un pays. Cela ne veut pas dire que toutes ces surcharges vont disparaître, mais certains de ces extras seront combinés dans un "Service Charge for Origin" ou un "Service Charge for Destination".
La surcharge carburant est de toute manière conservée et elle sera incluse dans le fret de base. La même chose vaut pour les surcharges qui ne sont comptées que temporairement. La Peak Season Surcharge en est sans doute la plus connue.
Maersk Line a déjà été souvent critiquée pour les nouvelles surcharges qu'elle introduit. Le Hong Kong Shippers Council a ainsi déjà protesté contre la surcharge brouillard que Maersk voulait introduire à Qingdao.
L'organisation des chargeurs néerlandais EVO, qui se plaint depuis longtemps de l'incohérence et du caractère hermétique des surcharges parfois très "exotiques" et de plus exprimées en devises diverses, se félicite de l'initiative danoise ; l'EVO espère qu'elle sera suivie par d'autres armements.

Stefan Verberckmoes

Mardi 18 Décembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse