Malgré son poids, l'économie bleue regrette son absence des débats à la présidentielle



© Fondation de la mer
© Fondation de la mer
Malgré les 820.000 emplois qu'elle représente, l'économie de la mer est la "grande absente" de la campagne présidentielle, regrette la Fondation de la mer, qui regroupe des acteurs du secteur. "Les mers françaises génèrent l'équivalent de 14 % du PIB du pays", soit près de "270 milliards d'euros par an", estime cette fondation, soutenue par des acteurs comme Armateurs de France, la Marine nationale ou l'institut de recherche public Ifremer, dans son baromètre sur "La Maritimisation de l'économie française", réalisé par le cabinet de conseil BCG ("L'Antenne" du 22 février). "La réalité et le potentiel de la mer et des océans pour la France sont largement méconnus. Ce baromètre a permis de révéler l'importance de l'économie bleue", a estimé Sabine Roux de Bézieux, présidente de la fondation. L'étude met aussi en évidence certaines faiblesses de l'économie française de la mer afin de sensibiliser les candidats à l'élection présidentielle, comme le fait que "la France importe 85 % de sa consommation de produits de la mer". Autre exemple : alors que "85 % des échanges extérieurs de la France passent par ses ports", l'activité portuaire est "stagnante" avec 1 % de croissance. Parmi d'autres faiblesses : l'absence d'éoliennes marines opérationnelles, la baisse du nombre de poissonneries en dix ans (- 20 %), un fort recul du marché du nautisme ou la présence d'une seule usine de dessalement de l'eau. Si la France dispose du deuxième espace maritime au monde, avec 11 millions de km2, "cette position géographique et économique exceptionnelle n'est pas acquise et sa pérennité dépend notamment de la capacité de la France à prendre avec succès le tournant de l'économie bleue et verte en soutenant ses secteurs d'avenirs (biotechnologies, énergies marines renouvelables, dessalement), comme en accompagnant la transformation de ses activités historiques", a pointé la fondation. La Fondation de la mer a été créée en juin 2015, avec le "statut d'association de préfiguration" et un "fonds de dotation". Depuis décembre 2016, elle a le statut de "fondation sous égide", et voudrait devenir d'ici peu une fondation reconnue d'utilité publique.

AFP

Jeudi 23 Février 2017



Lu 392 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse