Manifestation pour défendre la SMSP en Nouvelle-Calédonie


Le syndicat USTKE manifestait mardi 11 février devant le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie pour protester contre un redressement fiscal de 5 milliards CFP (42 millions euros), qui vise la société minière (nickel) gérée par les indépendantistes kanaks.


KNS (Koniambo Nickel SAS) est la coentreprise basée en Nouvelle-Calédonie en charge du projet de l'usine du Nord, détenue à 49 % par GlencoreXstrata et à 51 % par la SMSP © Koniambo Nickel SAS
KNS (Koniambo Nickel SAS) est la coentreprise basée en Nouvelle-Calédonie en charge du projet de l'usine du Nord, détenue à 49 % par GlencoreXstrata et à 51 % par la SMSP © Koniambo Nickel SAS
En Nouvelle-Calédonie, le syndicat USTKE a manifesté pour défendre la société minière des Kanaks. "Il y a une volonté politique de tuer la SMSP (Société minière du Sud-Pacifique), qui est une société kanake indépendantiste", a déclaré Charles Ngaiohni, chargé des mines au sein de l'Union syndicale des travailleurs kanak et des exploités.

1.200 emplois sont menacés

"La situation de l'entreprise est déjà difficile et on lui réclame en plus près de 5 milliards CFP. 1.200 emplois sont menacés, c'est du racket", a-t-il également indiqué. Environ 200 personnes avec une trentaine de camions de roulage étaient regroupées mardi 11 février devant le gouvernement, tandis que les responsables de l'USTKE annonçaient une montée en puissance du mouvement la semaine prochaine.

"Montée en puissance du mouvement la semaine prochaine"


Les services fiscaux du gouvernement calédonien réclament cette somme à la SMSP, majoritairement détenue par la province nord-indépendantiste, au motif que la société n'est plus une entreprise minière imposable à 35 % mais une holding financière. Selon un spécialiste, les dirigeants de la SMSP ont souhaité en 2008 obtenir le statut de holding et le redressement fiscal porte notamment sur les provisions pour recomposition de gisements déduites par l'industriel après cette date alors que son statut fiscal ne le lui permettait plus.
"Le fisc veut nous imposer à plus de 65 % ! La SMSP est une société mère, à prépondérance minière et métallurgique, toutes ses activités y sont liées. Nous ne sommes pas une holding financière", a déclaré Dominique Nacci, porte-parole de la SMSP, qui a déposé un recours devant le tribunal administratif. Il a en outre dénoncé un système "à deux vitesses", affirmant que la Société Le Nickel (SLN), filiale du groupe français Eramet à Nouméa, n'était imposable qu'à hauteur de "35,4 % au titre d'une convention fiscale entre la Nouvelle-Calédonie et la Métropole".
Créée au début des années 90, la SMSP a marqué l'entrée des Kanak dans l'industrie minière du nickel, jusqu'alors entre les mains des Européens. En vingt-cinq ans, l'entreprise s'est considérablement développée, devenant actionnaire à 51 % d'une usine métallurgique de taille mondiale avec le géant suisse Glencore dans le Nord de l'archipel, puis en construisant en Corée du Sud une autre usine avec le groupe Posco. Des développements en Chine sont également en projet. La SMSP est cependant fortement endettée et souffre du repli des cours du nickel.

AFP

Mardi 11 Février 2014



Lu 138 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse