Marine marchande : quel armement français à l’horizon 2025 ?


Face aux nouveaux enjeux économiques, environnementaux et logistiques de la France, le Conseil supérieur de la Marine marchande est appelé à apporter ses expertises maritimes et portuaires. Une mission confiée à sa présidente, Marie-Françoise Simon-Rovetto, qui en a précisé les contours le 8 février à Paris.


© GPMM
© GPMM
Invitée du Propeller Club de Paris le 8 février, Marie-Françoise Simon-Rovetto a dressé les grandes orientations du Conseil supérieur de la Marine marchande (CSMM) qu’elle préside depuis avril 2015. En ligne avec la feuille de route transmise au CSMM par Alain Vidalies, secrétaire d’État aux Transports, le 24 septembre 2015, sa fonction consultative est confortée, en liaison avec d’autres instances à vocation maritime telles que le Conseil national de la mer et du littoral.

"Participer à l’élaboration d’une politique maritime intégrée"


Sur son périmètre de pertinence reprécisé en 2002 autour du transport maritime et ses synergies avec la Marine nationale ainsi que les ports, l’ouverture du CSMM à l’ensemble de l’écosystème maritime ainsi qu’aux enjeux logistiques est une autre orientation qui alimentera son programme de travail à court terme et prospectif.
Dans le cadre par exemple de la réflexion nationale consacrée au plan stratégique France Logistique 2025, les 39 membres du CSMM sont ainsi sollicités pour apporter leurs expertises maritimes et portuaires afin que ces domaines figurent dans le futur plan. À ce titre, son programme de travail s’intégrera dans les travaux en cours «sur la simplification administrative et par l’ouverture d’une réflexion prospective sur l’armement maritime français à l’horizon 2025», souligne Marie-Françoise Simon-Rovetto.
Consciente du rôle des ports dans les chaînes d’approvisionnement, la présidente reconnaît également que le CSMM devra développer ses compétences dans le domaine des dessertes terrestres portuaires.

Sûreté et de sécurité des ports et navires

Ciblé enfin sur son cœur d’expertise complété, au besoin, de compétences extérieures comme dans les énergies marines renouvelables, «le CSMM doit en parallèle renforcer son positionnement stratégique afin de participer pleinement à l’élaboration d’une politique maritime intégrée», ainsi qu’en matière «de sûreté et de sécurité de nos ports et navires». Sur ces bases, le nouveau programme de travail du Conseil est attendu dans les prochaines semaines.

Érick Demangeon

Jeudi 11 Février 2016



Lu 784 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse