Marseille-Fos : Seayard commande un troisième grand portique


Seayard a commandé un portique de dernière génération qui devrait entrer en service en 2017. Le manutentionnaire de Fos 2XL souhaite augmenter sa productivité et anticiper sur l'augmentation de la taille des porte-conteneurs.


Seayard utilise deux portiques super post-panamax sur son terminal de Fos 2XL depuis 2012 © Franck André
Seayard utilise deux portiques super post-panamax sur son terminal de Fos 2XL depuis 2012 © Franck André
Conformément à ce qu'il avait annoncé en fin d'année 2015, Seayard a commandé un nouveau portique. Pour étoffer ses outillages, le manutentionnaire de Fos-sur-Mer a choisi le constructeur espagnol Paceco, comme l'a fait récemment Eurofos, qui partage avec lui le terminal Fos 2XL. Seayard a également une option d'achat pour une seconde unité identique.

Acheminement par la route

Le portique a une portée légèrement supérieure aux deux utilisés par le manutentionnaires depuis 2012, soit 24 conteneurs en largeur contre 22. Sa mise en service est annoncée pour mars ou avril 2017. Cet investissement est réalisé afin d'accompagner la croissance des volumes et celle de la taille des porte-conteneurs, avec la nécessité d'anticiper cette dernière. "Ce portique sera capable de traiter des navires de 20.000 EVP, même si nous ne pensons pas en recevoir de sitôt à Fos", annonce ainsi Claus Ellemann-Jensen, le PDG de Seayard.
Le portique sera acheminé non par la mer mais par la route en pièces détachées depuis l'usine de Paceco à Bilbao puis assemblé à même le terminal à conteneurs. Ce sera une première pour Seayard. La première pièce devrait arriver en août de cette année.

Meilleure productivité par navire

Avec cette acquisition, Seayard sera en mesure d'offrir une meilleure productivité, plus seulement par portique mais aussi par navire. Elle permettra de positionner trois engins super post-panamax au lieu de deux actuellement sur les plus gros porte-conteneurs opérés au GPMM (13 à14.000 EVP pour 21 rangées de conteneurs) pour gagner en vitesse de traitement.

"Donner à nos clients la possibilité d'augmenter les volumes"


"Augmenter l'efficacité des escales donnera à nos clients la possibilité d'augmenter les volumes", explique Claus Ellemann-Jensen.
Pour lui, "les manutentionnaires du GPMM font la démonstration de leur volonté d'investir. Nous attendons de voir les intentions du port concernant le comblement de la rotule" entre les quais de Seayard et Eurofos. Cette opération ouvrirait pour les deux opérateurs la possibilité de mobiliser des portiques d'un terminal à l'autre pour faire face à des surcroîts ponctuels d'activité.
Après une forte progression en 2014, Seayard a bénéficié d'une croissance inférieure à 1 % en 2015. Pour cette année, le manutentionnaire compte sur de meilleurs chiffres mais il attend de voir comment évoluent les alliances après les rachats et fusions annoncés fin 2015, notamment concernant les armateurs chinois. La levée de l'option pour le second portique dépend en partie de cela. "2017 portera les fruits des grandes décisions qui seront prises en 2016", estime Claus Ellemann-Jensen.
Seayard appartient à 50 % à MSC, à 42 % à AP Møller-Maersk et à 8 % à Cosco, qui doit fusionner avec China Shipping. Les deux compagnies évoluent aujourd'hui au sein de deux alliances différentes.

Franck André

Mardi 12 Janvier 2016



Lu 1388 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse