Marseille-Fos au-dessus de la moyenne européenne


Christine Cabau-Woehrel, la présidente du Conseil de surveillance du Grand Port maritime de Marseille-Fos (GPMM), se réjouit d'avoir vu les trois premiers trimestres de l'année s'achever sur une croissance de 2,2 millions de tonnes par rapport à 2014. Des résultats qu'elle juge "au-dessus de la moyenne européenne". Reste à savoir si le dernier trimestre de l'année continuera sur la même tendance.


Christine Cabau-Woehrel, présidente du Conseil de surveillance du GPMM © Vincent Calabrèse
Christine Cabau-Woehrel, présidente du Conseil de surveillance du GPMM © Vincent Calabrèse
À fin septembre, au cours des neuf premiers mois de l'année, Christine Cabau-Woehrel estime que la hausse de 2,2 millions de tonnes est due à la progression de "toutes les filières". Les vracs liquides ont été portés par le prix du baril. Le GNL s'est une nouvelle fois situé "en demi-teinte".
En revanche, elle se dit encouragée par la hausse de 8 % des vracs solides qu'elle attribue au bon score de la sidérurgie. Elle souligne les bonnes performances de l'acconier Carfos qui avait souffert en 2014 des perturbations de l'usine de Gardanne. Elle note cette année les exportations de laitiers et une forte activité dans le charbon, la bauxite ainsi qu'un trafic spot de clinkers en septembre. Quant aux céréales, elle s'interroge sur "la visibilité" de cette filière.
Dans le secteur du conteneur, la présidente du Conseil de surveillance souligne : "On est en progression sur de nombreux marchés". Mais elle s'interroge sur la manière dont va se traduire sur le long terme la baisse des taux de fret sur le segment Asie-Europe qui incite les armateurs à annuler des voyages ("blank sailings").
Elle est convaincue toutefois que Fos sera moins affecté par cette stratégie armatoriale visant à faire remonter les taux de fret que les ports du Nord de l'Europe. Dans le cadre de l'alliance 2 M, elle émet l'hypothèse selon laquelle Gênes ou Barcelone seraient plus pénalisés que Fos.
Pour ce qui concerne le ro-ro, elle juge que 2015 s'est avérée pour l'heure une bonne année. Et d'illustrer son propos avec la hausse de 6 % du nombre de remorques grâce à la Corse et le Maghreb et de 6 % du nombre de voitures neuves en provenance de Turquie et du Maroc (Tanger).
En revanche, en matière de passagers, les trois trimestres se sont achevés sur une baisse de 12 % sur la Corse et une hausse sur la Tunisie, rappelle Christine Cabau-Woerhel. Quant à la croisière, elle a poursuivi sa progression à deux chiffres.

Grandes alliances : vers une stabilisation du modèle pour 2016

À la question "est-ce que les grandes alliances sont toujours porteuses d'espoir pour le port de Marseille-Fos", elle a expliqué que leur mise en place a généré cette année des "perturbations". En revanche, pour 2016, elle table sur "une stabilisation du modèle" qui générera pour le port phocéen un "appel d'air".
Dans le domaine du "short sea", la directrice générale du GPMM estime que l'Algérie et la Turquie ont permis au port de progresser.
Elle rappelle que, dans les bassins Est, le terminal de Mourepiane a vu son trafic augmenter de 7 %. Un taux de croissance que ces installations n'avaient pas connu depuis bien longtemps.

"Blank sailings : Fos moins pénalisé que ses concurrents"


En matière d'investissements, la présidente du directoire du Grand Port maritime a indiqué que 50 millions d'euros ont été consacrés en 2015 dans le domaine de la maintenance des infrastructures (notamment pour la passe Nord, la forme 10). Pour 2016, c'est un montant de 80 millions d'euros qui est prévu. Christine Cabau-Woerhel précise que ce montant s'inscrit dans la trajectoire du projet stratégique. Enfin, elle a indiqué que la politique tarifaire 2016 sera votée à l'occasion du Conseil de développement de mi-novembre.

Vincent Calabrèse

Mardi 27 Octobre 2015



Lu 136 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Octobre 2015 - 15:14 CMA CGM : déjà 15 ans pour les lignes NAF !


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse