Marseille-Fos : les vracs solides marquent un bond au premier trimestre


Grâce au secteur de la sidérurgie et à l'import de houille, le segment des vracs solides présente le meilleur score du Grand Port maritime de Marseille (GPMM) pour le premier trimestre 2014 avec une hausse de 19 %. Il est suivi par les conteneurs dont les échanges progressent de 9 % au terme des trois premiers mois de l'année. En revanche, la filière des hydrocarbures reste dans le rouge.


© GPMM
© GPMM
La tendance amorcée en 2013 se poursuit à Marseille-Fos comme dans de nombreux ports français. Les vracs solides et les conteneurs continuent de progresser tandis que les hydrocarbures poursuivent leur recul. Au cours du premier trimestre, sur les installations portuaires du Grand Port maritime de Marseille-Fos, l’activité sidérurgique a marqué un bond de 23 %. Le port phocéen attribue cette croissance à l'import de minerai de fer en particulier. Les vracs solides, à 3,57 Mt, progressant de 19 %, retrouvent, selon l'établissement portuaire, "des niveaux d'avant-crise".
La direction du GPMM explique que cette hausse est confortée par l’apparition d’import de coke de houille sur le terminal Carfos et l’embellie des flux à l'import de houille, matière première de la centrale thermique de Gardanne. De leur côté, les échanges de vracs agroalimentaires sont en retrait de 8 % sur la période en raison de la faiblesse de l'export d’orge et du maïs à cause de la baisse des prix en début d’année.

Le seuil des 100.000 EVP mensuels atteint

Suite au repli des trafics rouliers (- 10 %), mis à mal en janvier par le conflit de la SNCM et La Méridionale, et du conventionnel (- 1 %), le segment des marchandises diverses s'est stabilisé à 4,27 Mt (+ 1 %) au cours du premier trimestre 2014.
La filière bénéficie néanmoins de la hausse du trafic conteneurisé qui atteint le chiffre symbolique de 100.000 EVP mensuels en février et en mars. Le GPMM souligne que le résultat est soutenu par l’ouverture de deux services maritimes dont une ligne directe vers la Libye depuis Marseille et un liaison par feeder vers l’Espagne et l’Italie depuis Fos.
"C’est sur les terminaux de Fos que la tendance positive est la plus soutenue, avec une activité qui s’améliore de 11 %, tandis que le terminal de Marseille affiche un trafic stable en EVP", précise la direction de l'établissement portuaire.
Quant à la filière des vracs chimiques et alimentaires, elle compte également parmi les activités à la hausse ces trois derniers mois puisqu'elle a progressé de 17 % pour 0,88 Mt. "Cette croissance tient à l'export de produits phare comme l’ETBE (biocarburant) ou la soude caustique (+ 70 %), produit fabriqué par Kem One, société sauvée de la fermeture en décembre 2013 et qui doit moderniser prochainement son unité de Lavera", souligne le GPMM.

"Le recul des vracs liquides compensé en partie par la hausse des autres filières"


Pour leur part, les hydrocarbures représentent le seul segment en baisse. La filière continue en effet de creuser son déficit de 1,8 Mt par rapport au premier trimestre 2013. "Un recul qui amène le trafic du trimestre à 10 Mt représentant une baisse de 16 %", indique la direction du GPMM.
L'établissement portuaire souligne que "les trois raffineries locales en service souffrent d’un effondrement des marges de raffinage alors que la renaissance de LyondellBasell à Berre semble compromise". Le GNL ne vient pas non plus sauver la filière ce trimestre avec une activité en baisse de 27 %.
Côté passagers, la croisière gomme, avec une hausse de 80 %, les difficultés rencontrées sur les lignes régulières qui ont pâti des perturbations chez les opérateurs. Avec plus de 87.000 passagers gagnés (à 198.000), la croisière confirme que son rythme saisonnier se dément. Ce dynamisme permet à cette filière d’absorber le recul de 25 % des ferries et d’afficher une hausse de 18 % avec un total de 315.000 voyageurs.
"Tous les indicateurs de la filière des hydrocarbures restant toutefois dans le rouge, le bilan global du premier trimestre du port est en retrait de 6 % par rapport à 2013 avec un trafic total de 18,8 millions de tonnes (Mt)", a commenté la direction du GPMM. Ce repli de 1,2 Mt par rapport au premier trimestre 2013, qui résulte du recul de 1,8 Mt de vracs liquides, est "compensé en partie par la hausse de 0,6 Mt des autres filières", selon les dirigeants du port phocéen.

Vincent Calabrèse

Lundi 28 Avril 2014



Lu 329 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse