Marseille-Fos : vers "une plateforme intermédiaire pour les importations marocaines"


Les accords signés entre la direction générale du Grand Port maritime de Marseille (GPMM) et le ministère marocain des Transports vendredi 8 juin posent les jalons d'une "plateforme logistique intermédiaire" dans le port phocéen pour l'importation de produits marocains en France. Cette convention devrait déboucher d'ici la fin de l'année sur l'ouverture de la ligne ro-ro rapide tant attendue entre Tanger et Marseille.


Christine Cabau Woehrel et Aziz Rabbah © Vincent Calabrèse
Christine Cabau Woehrel et Aziz Rabbah © Vincent Calabrèse
Moins de deux mois après s'être rendue à Rabat, Christine Cabau Woehrel, la présidente du directoire du GPMM, vient de signer vendredi 8 août dans la cité phocéenne avec Aziz Rabbah, le ministre marocain des Transports, deux accords stratégiques. L'un d'entre eux est conclu avec l'Agence nationale des ports (ANP). L'autre avec Tanger Med Port Special Agency (TMSA, l'autorité portuaire tangéroise).

Signature d'accords cadres Casablanca-Tanger

L'ouverture de la ligne ro-ro Tanger-Marseille attendue de longue date n'a toujours pas été annoncée. En revanche, Christine Cabau Woehrel insiste : "La signature de ces accords cadres Casablanca-Tanger vont favoriser les accords commerciaux". Et d'ajouter : "Nous allons mettre en contact les exportateurs et les professionnels sur les synergies possibles. Ces accords vont déboucher sur de nouvelles lignes et de nouveaux flux". Quant au ministre, il a expliqué : "Le gouvernement et les élus créent un environnement favorable. Les ingrédients sont là. Les opérateurs n'ont plus qu'à faire le calcul".
Aziz Rabbah déclare : "Marseille devra regagner sa place. La France doit jouer le rôle d'une plateforme intermédiaire pour les produits marocains". On sait d'ores et déjà que le port phocéen figure dans l'appel à manifestation d'intérêt de la marine marchande marocaine.

"Un port ne doit pas être privilégié par rapport à un autre"


À propos de la future ligne, dont la création pourrait être annoncée avant la fin de l'année, Christine Cabau Woerhel a indiqué : "Nous espérons que le terreau que nous avons créé est fertile. Nous laissons les opérateurs travailler". Ne mentionnant pas le nom de l'armateur vénitien Med Cross Line qui avait été évoqué il y a quelques mois, elle se contente de dire : "L'offre de l'armateur est favorable". Mais elle émet des réserves : "Plusieurs modèles peuvent cohabiter".
"La Méditerranée en tant que trait d'union constitue un atout très fort pour nos ports", insiste la directrice générale du GPMM. Quant au ministre marocain, il met en garde sur le fait que "les accords ne doivent pas privilégier un port au détriment d'un autre". Il prône une "logique d'alliance".
Pour l'heure, le port de Marseille-Fos est relié aux ports marocains par six services conteneurisés directs et trois en transbordement auxquels il faut ajouter une ligne ro-ro en transbordement. Prochaine étape du rapprochement franco-marocain signé vendredi 8 août, Via Marseille Fos (VMF) devrait conduire en septembre une délégation portuaire à Tanger et Casablanca du 23 au 26 septembre 2014.
De son côté, Marc Grolleau, au titre de président de l'Aftri (Association française du transport routier international) s'adressant aux signataires de l'accord franco-marocain, rappelle, eu égard à son âge, avoir connu "l'époque où les navires en provenance de Casablanca tentaient de trouver la meilleure place à Marseille". Et de regretter que cette époque soit révolue. "Il nous faut réagir en lançant une ligne rapide entre Tanger et Marseille. C'est le sens de l'Histoire", insiste-t-il, soulignant "le confort des camions se trouvant sur une ligne rapide pour rejoindre la France et le Nord Europe".

Vincent Calabrèse

Lundi 11 Août 2014



Lu 634 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse