Marseille : la CGT fait connaître ses inquiétudes


Vendredi 24 février, c'est dans un contexte de grève de 24 heures de la SNCM et de la Méridionale et de 3 heures des dockers et des agents du Grand Port maritime de Marseille (GPMM) qu'une délégation CGT a demandé à rencontrer le préfet de Région et avait rendez-vous avec le président de la Région Paca, Michel Vauzelle, afin d'alerter les Pouvoirs publics sur «les inquiétudes qui planent sur les bassins Est» en matière de trafic et soulever le problème du «désengagement de l’État».


Marseille : la CGT fait connaître ses inquiétudes
Pour Daniel Manca, le secrétaire général des dockers de Marseille, «la situation est grave». Le délégué syndical s'exprimait à l'occasion d'une conférence de presse de la CGT donnée au pied de la tour de CMA CGM car, selon lui, «une phrase anodine» prononcée par l'armateur Jacques Saadé lors d'une interview accordée à notre confrère régional «La Provence» la semaine dernière a mis «le feu aux poudres». Il estimait qu'il fallait que «les bassins de Marseille gardent la croisière et les passagers, et que les marchandises aillent à Fos». Un schéma qui a hérissé de nombreux portuaires marseillais, y compris la CGT.
L'organisation syndicale «veut défendre ce port qui doit rester industriel dans les actes». Et d'ajouter : "les touristes ne doivent pas remplacer les marchandises".
Pour Pascal Galéoté, le leader du syndicat CGT des agents portuaires des bassins Est de Marseille, souligne : «le trafic ne cesse de décroître, notamment sur le secteur du conteneur. Quant au ro-ro, l'activité de la SNCM en impacte les résultats». Selon lui, «notre action d'aujourd'hui n'est une démarche de kermesse. Le désengagement de l'État doit cesser».
Indiquant que le conseil de discipline de filiale armatoriale de Veolia venait de prononcer le licenciement du secrétaire général CGT des marins de Marseille, Frédéric Alpozzo, et du secrétaire du CE, Marcel Faure, suite au conflit social du car-ferry «Corse», la CGT a souligné : «nous n'accepterons jamais. Le syndicat ne laissera pas faire».
M. Alpozzo accuse Marc Dufour, le président du directoire de la compagnie, de «créer volontairement le conflit». À ses yeux, «on casse le partenariat SNCM-CMN. On coule volontairement les deux compagnies et les 4.000 emplois qui sont en jeu».

Vincent Calabrèse

Vendredi 24 Février 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse