Marseille ne doit pas rater la croissance africaine


En cumul, le Grand Port maritime de Marseille a enregistré à fin octobre, un trafic de 8,13 millions tonnes avec la côte occidentale d'Afrique dont 7,493 millions de tonnes à l'import et 636.000 à l'export. En 2001, les volumes annuels s'étaient élevés à 11,955 millions de tonnes, soit 8,432 millions de tonnes à l'import et 908.000 tonnes à l'export.


© NPA
© NPA
Le déséquilibre entre les entrées et les sorties s'explique par les importations de produits pétroliers bruts. En revanche, le trafic de marchandises diverses est déséquilibré au détriment des importations. En 2011, le Grand Port maritime de Marseille (GPMM) a vu transiter 11.650 conteneurs de type EVP à l'import mais a vu sortir 20.461 EVP à destination de la côte occidentale d'Afrique (COA).

Le Cameroun pour les conteneurs

Dans se secteur d'activité, les principaux clients du port phocéen à l'export sont le Nigeria, la Côte d'Ivoire, le Cameroun et le Sénégal. À l'import, les deux pays qui exportent le plus de conteneurs vers Marseille sont le Cameroun et, loin derrière, la Côte d'Ivoire.
Georges Oberlé, responsable Afrique du GPMM, reste convaincu que l'Afrique est un continent qui va connaître une forte croissance. Il en veut pour preuve l'intérêt croissant que portent les investisseurs asiatiques pour la COA.

"Le trafic de marchandises diverses est déséquilibré"


Il constate déjà que la structure des trafics a changé. Il évoque "la démocratisation des grands vracs et des lots complets".
Et d'expliquer qu'avec la privatisation de certaines grandes entreprises étatiques, la conteneurisation a déjà commencé prendre le pas sur les lots de farines en "big bags" à l'export d'Europe, sur les lots de bois en grumes en sortie d'Afrique.
Aujourd'hui, M. Oberlé souhaite que le GPMM ne rate pas le train de la croissance de l'Afrique en proposant aux conseils des chargeurs africains de s'implanter localement afin de valider les expéditions sur l'ensemble des pays du range COA.

Vincent Calabrèse

Lundi 17 Décembre 2012



Lu 139 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Décembre 2012 - 16:47 La COA fait appel aux investisseurs internationaux

Mercredi 19 Décembre 2012 - 13:08 Le conteneur prend des parts de marché sur la COA


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse