Marseille : une place portuaire optimiste pour 2017


Bien que les résultats 2016 ne soient pas à la hausse, les représentants de la communauté portuaire ont adressé un message d'optimisme pour 2017 aux professionnels de la place venus s'échanger leurs vœux. Des investisseurs et certains acteurs ou institutionnels sont venus apporter des témoignages de confiance envers un port phocéen qui affirme sa volonté de se diversifier.


Hervé Balladur, Christine Cabau-Woehrel, Jean-Luc Chauvin et Jean-Philippe Salducci © Vincent Calabrèse
Hervé Balladur, Christine Cabau-Woehrel, Jean-Luc Chauvin et Jean-Philippe Salducci © Vincent Calabrèse
Pour la traditionnelle cérémonie des vœux, Jean-Philippe Salducci, le président de l'Union maritime et fluviale de Marseille-Fos (UMF), a annoncé que le sillon Marseille-Genève serait inscrit au catalogue européen des corridors ferroviaires pour 2018. L'aboutissement d'un dossier qui constitue pour lui un morceau de bravoure car il s'est investi pendant de longs mois pour convaincre les politiques français, le secrétariat d'État aux Transports, la Suisse et enfin Bruxelles de l'utilité de relier le port phocéen aux corridors européens.
Hervé Balladur, le président de Via Marseille Fos (VMF), a souligné à cette occasion que l'organisme de promotion de la place entame sa sixième année. "Nous avons à cœur d'élargir l'hinterland du port de Marseille-Fos", a-t-il réaffirmé.

Remorques : une hausse spectaculaire prévue

Parmi les chefs d'entreprise venus apporter leur témoignage devant la place portuaire, Xavier Lassalle, le PDG du commissionnaire de transport Transcausse, a analysé une bonne tenue des flux de véhicules neufs (en provenance du Maroc et de la Turquie) et une croissance significative du trafic roulier sur la Corse en 2016. Il prévoit "une hausse spectaculaire" pour 2017 sur l'île de Beauté. Quant au marché tunisien, il s'attend à une poursuite de la hausse du nombre de remorques, portée à l'import par l'industrie automobile et la filière textile. "Nous avons encore du travail à faire en termes de fiabilité et de productivité", a-t-il mis cependant en garde.

"La CCI accompagnera le GPMM dans son prochain plan stratégique"


Duff Yang, le directeur de l'agence marseillaise d'Evergreen, justifie le retour des navires de l'armateur taïwanais après onze ans d'absence : "Nos navires faisaient escale dans le Nord Europe où nous avions davantage de marchandises mais nous avons décidé de revenir le jour où nous avons compris que le port de Marseille était de nouveau plus fiable et plus productif". Preuve concrète du retour de son engagement, des mégaporte-conteneurs de 14.000 EVP vont être affectés à la desserte de Fos.
Au-delà du groupe CGA Logistics (GCA), témoignant de sa confiance envers Marseille-Fos en matière d'investissement, et de Sosersid, revenant en détail sur le métier de la manutention des colis lourds à Fos, parmi les autres entreprises venues illustrer la stratégie de diversification de l'établissement portuaire, on a notamment entendu Interxion, venant s'implanter à l'intérieur des grilles du GPMM, et l'entreprise de géothermie marine Thassalia.
Pour sa part, Jean-Luc Chauvin, le président de la Chambre de commerce Marseille-Provence (CCIMP), s'est félicité que "la place portuaire ait retrouvé confiance en soi". Il a souligné que la CCI doit être "le premier partenaire économique du port de Marseille" et affirmé qu'elle "accompagnera le GPMM dans son prochain plan stratégique". Selon l'ex-président de l'UPE13, "son hinterland doit aller jusqu'à Lyon, et doit devenir le port de l'axe rhodanien".

Vincent Calabrèse

Vendredi 27 Janvier 2017



Lu 974 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse