Marubeni paiera moins cher Gavilon


La maison de commerce japonaise Marubeni a annoncé lundi 10 juin une baisse de la facture pour l'acquisition de Gavilon, une firme américaine de négoce de céréales et engrais, du fait de l'exclusion du rachat de la division énergie.


© Marubeni
© Marubeni
Marubeni paiera moins cher Gavilon, le troisième négociant de céréales américain. La maison de commerce japonaise avait annoncé il y a un an son intention de reprendre 100 % de Gavilon pour 3,6 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros actuels), afin d'élever sa force de frappe dans les pays émergents. Cet accord, scellé entre les deux sociétés et les trois fonds actionnaires de Gavilon, n'a pas encore été mis en œuvre car il nécessitait l'approbation des autorités de la concurrence de plusieurs pays concernés. Un amendement au contrat initial a été conclu dimanche 9 juin qui exclut désormais l'énergie de cette transaction et va ramener le coût de l'acquisition à 2,6 milliards de dollars (2 milliards d'euros). Converti en yens, le montant à débourser par la maison de commerce ne sera toutefois pas très différent, puisque entre-temps le dollar est passé de 80 yens lors de la première annonce à près de 99 yens aujourd'hui. Ce renchérissement ne serait toutefois pas la raison qui a poussé Marubeni à laisser de côté l'énergie, mais une question de priorité.
Gavilon, qui emploie 2.000 personnes, est à la tête de la troisième plus importante activité de commercialisation de céréales aux États-Unis. Cette firme y est aussi numéro un dans le domaine des ingrédients pour l'alimentation animalière. En mettant la main sur cette société du Nebraska qui effectue aussi du commerce d'engrais, Marubeni entend donner un puissant coup d'accélérateur à ses activités, particulièrement dans le domaine des céréales. Le mastodonte nippon, actif dans de nombreux secteurs, lorgne notamment sur la demande de blé, maïs et autres grains sur les marchés émergents, asiatiques en particulier, Chine en tête, où les autorités ont d'ailleurs tardé à donner leur accord, finalement intervenu en avril. Le bouclage de cette opération ne devrait désormais plus tarder.

AFP

Mardi 11 Juin 2013



Lu 129 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse