Matteo Renzi veut débloquer le projet de pont entre l'Italie et la Sicile


Le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, s'est dit prêt à relancer le projet controversé de pont entre l'Italie et la Sicile, mettant au défi la société Salini Imgregilo de débloquer ce dossier suspendu en 2011.


Projet de pont sur le détroit de Messine © Stretto di Messina
Projet de pont sur le détroit de Messine © Stretto di Messina
Matteo Renzi se dit prêt à débloquer le projet de pont entre l'Italie et la Sicile. "Il faut continuer les grands travaux", "compléter la liaison entre Naples et Palerme, une opération qui amènera 100.000 emplois et permettra de rompre l'isolement de la Calabre et de rendre la Sicile plus proche", a déclaré Matteo Renzi mardi 27 septembre à Milan. "Je vous défie : si vous êtes en condition (...) de débloquer ce qui est bloqué depuis dix ans, nous sommes prêts", a-t-il lancé au patron de Salini Impregilo, Pietro Salini, à l'occasion des festivités du 110e anniversaire de cette entreprise.

Six ans de travaux

"Nous sommes toujours prêts", a ensuite commenté Pietro Salini, en soulignant que si les travaux commençaient demain, le pont pourrait être terminé "en six ans". "Le problème n'est pas technique, il est de nature politique, bureaucratique et financière", a-t-il précisé. "Il faut trouver le moyen de faire en sorte la dépense ait moins d'impact sur les comptes de l'État". "Nous allons reprendre les discussions avec Ferrovie dello Stato (société de chemins de fer italienne) et l'Anas (société en charge du réseau routier), qui sont les principaux partenaires" du projet, a insisté Pietro Salini, en rappelant qu'il s'agissait "d'une opération déjà en concession", avec un consortium dont Salini Imgregilo détient 40 %.
En octobre 2011, la Chambre des députés avait décidé, en accord avec le gouvernement de Silvio Berlusconi, de mettre un terme au financement à ce chantier controversé sur le détroit de Messine, dont le coût était alors évalué à 6 milliards d'euros. En 2013, le gouvernement de Mario Monti avait ensuite enterré le projet, déclarant que les conditions pour sa mise en œuvre n'étaient pas réunies.

AFP

Mercredi 28 Septembre 2016



Lu 223 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse