Mission normande aux Antilles et en Guyane sous l'égide d'Haropa


Haropa a organisé en janvier un déplacement dans trois ports des départements et régions françaises d'Outre-Mer. La délégation était composée de cinq représentants des ports du Havre et de Rouen – dont Hervé Cornède, directeur commercial d'Haropa, et Philippe Deiss, directeur général du port de Rouen – et de la communauté portuaire havraise, dont Jean-Louis Le Yondre, président du Syndicat des transitaires et des commissionnaires en douane du Havre et de la région (STH).


© Frank Revenaz
© Frank Revenaz
À Pointe-à-Pitre, les portuaires normands ont pu rencontrer les acteurs économiques et portuaires guadeloupéens et ainsi entretenir leur bonne entente avec les représentants du tissu local. "Nous sommes depuis longtemps en relation avec les professionnels antillais et nous venons régulièrement, a confirmé Philippe Deiss. Lors de la dernière visite, en 2011, l'Union maritime rouennaise nous accompagnait, cette fois c'est son homologue havraise". Deux ans tout juste après la création du groupement Haropa, le déplacement a revêtu également un aspect pédagogique. "Certes, nous venons pour chercher des opportunités de développer l'activité mais aussi pour expliquer la démarche d'Haropa et le rôle des trois entités qui la composent", a détaillé le directeur général du port de Rouen. La réforme des ports métropolitains et la nouvelle fiabilité qui en résulte fait aussi partie des sujets majeurs.

"Fidéliser les trafics et rééquilibrer les échanges"


Hervé Cornède, le directeur commercial et marketing du GIE interportuaire de l'axe Seine, rappelle que cette première mission dans les trois îles avait pour objectif de "fidéliser les trafics" et de rééquilibrer les échanges.
"Nous sommes très satisfaits de cette mission que nous avons organisée en partenariat avec l'UPR (l'Union portuaire de Rouen) et l'Umep (l'Union maritime et portuaire du Havre)", se félicite-t-il. Haropa indique avoir reçu le soutien sur place des Unions maritimes et des sections locales du Medef.
Le directeur commercial et marketing indique que ce qui a suscité l'intérêt des organisateurs de la mission était que "deux tiers des volumes des Antilles et de la Guyane transitent par Haropa". Et d'expliquer qu'Haropa traite non seulement les trafics situés sur l'axe Seine et en Île-de-France mais également ceux localisés jusqu'en Rhône-Alpes et en région bordelaise.
Lors de la mission, parmi les arguments présentés par la délégation, ont figuré l'offre de transport maritime qui comporte une dizaine de liaisons sur la Guadeloupe (Pointe-à-Pitre) et sur la Martinique (Fort-de-France) assurées par six armateurs. Tandis que CMA CGM, Hoëgh Autoliners, Maersk, Marfret et WEC Lines desservent les deux îles, StreamLines assure une liaison sur Pointe-à-Pitre et Geest Line relie Le Havre à Fort-de-France.
Quant à la Guyane, elle est desservie par CMA CGM, Marfret et Hoëgh Autoliners qui assurent cinq liaisons. Hervé Cornède a également rappelé l'existence des NVOCC proposant des lignes de groupage sur le marché.

Tirer profit du dynamisme de Dégrad-des-Cannes

Il a souligné la compétitivité des transit-times et a rappelé que, sur cette destination, les flux à l'export restent plus importants que les flux à l'import. "Haropa est le port qui a connu en 2013 une croissance globale de 19 % dans le secteur du reefer", a-t-il rappelé. Il mise sur le développement des solutions à l'import afin de voir se rééquilibrer les échanges. Parmi les arguments développés par la délégation lors de la mission à Pointe-à-Pitre et à Fort-de-France, les Min de Rungis et de Rouen ont été mis en avant, insiste le directeur commercial et du marketing du GIE. Il espère fidéliser les trafics existants avec les Antilles et espère bénéficier du dynamisme de la Guyane.

Franck André et Vincent Calabrèse

Lundi 3 Mars 2014



Lu 30 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse