Mory Ducros demande son placement en redressement judiciaire


La direction du transporteur Mory Ducros, en cessation de paiement et qui emploie 5.000 salariés, a annoncé avoir demandé son placement en redressement judiciaire.


© Mory
© Mory
"La société a décidé de solliciter auprès du tribunal de commerce de Pontoise l'ouverture d'une procédure collective", a annoncé la direction de Mory Ducros à l'issue d'un comité d'entreprise extraordinaire, vendredi 22 novembre. "Cela correspond à une procédure de redressement judiciaire", a précisé une porte-parole du transporteur routier. La CFDT, syndicat majoritaire au sein de l'entreprise, avait confirmé mercredi 20 novembre une inquiétude qui montait depuis plusieurs semaines, en affirmant craindre un "plan de restructuration considérable", de l'ordre de "2.000 à 3.000 suppressions d'emplois".


"La réorganisation pourra se faire dans de bonnes conditions"


Le groupe compte, lui, sur un repreneur. "Grâce à cette procédure, la réorganisation de l'entreprise, annoncée depuis plusieurs mois, pourra être conduite dans des conditions économiquement viables. Des partenaires industriels et financiers ont déjà manifesté leur intérêt pour le projet", explique la direction. "Il est vraiment prématuré d'évoquer un nombre de suppression d'emplois (...). On est vraiment sur une reprise, sur une solution de relance de l'activité", a assuré une source proche du dossier. L'actionnaire principal de Mory Ducros, le fonds d'investissement Arcole Industries, est également impliqué dans le sauvetage du transporteur. Spécialisé dans le retournement d'entreprises en difficulté, le fonds "travaille étroitement avec les ministères du Redressement productif et des Transports", indique la direction de la société de transport routier.

Possible transformation de l'activité

Né de la fusion de Mory et Ducros l'an dernier, Mory Ducros est le deuxième acteur français dans le domaine de la messagerie. Selon les comptes récemment déposés au greffe du tribunal de commerce, consultés par le quotidien "Le Monde", la société a perdu 79,5 millions d'euros lors de son dernier exercice, qui a duré exceptionnellement seize mois et s'est achevé le 31 décembre 2012. Son chiffre d'affaires s'élève lui à 765,5 millions.
La procédure de redressement judiciaire ouverte par l'entreprise doit lui permettre d'évaluer ses options, ce qui pourrait l'amener à transformer son activité. "Tout l'objet de la période d'observation fixée par le tribunal, c'est de finaliser tout ça pour avoir un plan vraiment pérenne pour l'entreprise. Dans un autre périmètre, ça c'est possible, mais en tout cas pérenne", a indiqué la source proche du dossier.

AFP

Vendredi 22 Novembre 2013



Lu 97 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse