Mory Ducros : des reclassements difficiles en perspective


L'ampleur du plan social qui se profile pour sauver Mory Ducros, laisse augurer des reclassements difficiles dans un secteur déjà sinistré et en surcapacité.


En l'état, au moins 4.000 salariés seraient à recaser © Mory Ducros
En l'état, au moins 4.000 salariés seraient à recaser © Mory Ducros

L'offre la plus large pour reprendre Mory Ducros, présentée par son actionnaire principal, laisserait pour l'heure sur le carreau plus de 3.000 des 5.000 salariés, sans compter 2.000 employés chez les sous-traitants. Et face au "cataclysme" annoncé par les syndicats, l'État s'active en parallèle à mobiliser la profession pour qu'elle embauche en priorité les futurs ex-Mory Ducros.


"Les entreprises de messagerie sont en surcapacité structurelle"


Les concurrents récupèreraient une part des clients du numéro 2 de la messagerie. Mais combien de salariés s'engagent-ils à embaucher en contrepartie ? "Le ministère du Redressement productif nous a dit espérer 1.000 réembauches par la profession" mais "je vois mal les entreprises, qui ont déjà des difficultés à remplir leurs camions, embaucher autant", estime Patrice Clos, du syndicat FO-Transports.

Reclassement interbranches

Les entreprises de messagerie sont en "surcapacité structurelle, pour répondre aux pics de demande", prévient Nicolas Paulissen, de la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR). La crise économique, conjuguée à l'inflation du prix des carburants, a attisé une "guerre des prix" et "a tiré le secteur vers le bas", les marges sont inférieures à 1 %, souligne-t-il. Pour Yves Fargues à l'union des entreprises de Transport et de logistique de France (Union TLF), l'heure n'est pas aux embauches : "cette surcapacité, il va falloir qu'elle se résolve. Ça n'ira pas sans suppressions d'emplois", prévient-il.
Ce dernier envisage plus volontiers des reclassements dans d'autres branches du transport routier, comme la logistique. Et souligne qu'il "ne faut pas se focaliser sur les conducteurs" : "Chez Mory Ducros, ils sont 1.500. La majorité sont dans les bureaux et sur les quais, à trier, étiqueter, facturer, tracker..." Pour Maxime Dumont, de l'Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les Transports et la logistique (OPTL), "la situation des Mory Ducros sera pire à absorber que la faillite de Sernam". En 2012, la fin de Sernam avait mis sur la touche environ 600 salariés, non repris par Geodis (sur 1.400), et fait entre 1.000 et 2.000 victimes collatérales chez les sous-traitants.
Sylvie Husson

Lire aussi :
L'ex-directeur de Geodis à la tête de Mory Ducros ?

AFP

Lundi 20 Janvier 2014



Lu 229 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse