My Ferry Link détient 11 % de parts de marché sur le fret


Un an après sa naissance, la compagnie My Ferry Link, opérateur maritime de la Scop des ex-SeaFrance, a enregistré une part de marché de près de 11 % sur le trafic fret transmanche et transporté un million de passagers.


© My Ferry Link
© My Ferry Link
La compagnie My Ferry Link a annoncé mardi 20 août avoir enregistré près de 11 % de parts de marché sur le fret et un million de passagers. En juillet, My Ferry Link a transporté 33.757 camions, contre 226 lors de son premier mois d'exploitation en août 2012. Le volume du trafic fret a par ailleurs été multiplié par près de trois depuis le début de l'année (11.751 camions transportés en janvier). My Ferry Link effectue actuellement douze aller-retours par jour contre dix-neuf effectués par SeaFrance avant sa disparition. L'ancienne compagnie possédait alors 18 % de parts de marché sur le trafic fret transmanche au départ de Calais, selon la direction de My Ferry Link.

"Le fret a été multiplié par trois depuis le début de l’année"


"Je ne sais pas s'il y a de la place pour trois compagnies sur le détroit du Pas-de-Calais mais il y a de la place pour My Ferry Link, les 34.000 véhicules le montrent", a déclaré Jean-Michel Copyans, directeur fret, à bord du navire "Le Berlioz", lors d'une traversée au départ de Calais pour célébrer le premier anniversaire de la compagnie. Outre My Ferry Link, deux compagnies exploitent la liaison : le britannique P&O et le danois DFDS. Ce dernier s'est installé sur la ligne après la liquidation de SeaFrance.

Objectif : 400.000 camions sur un an

My Ferry Link affiche pour ambition de transporter 400.000 camions sur un an, et vise 10 à 12 % de parts de marché sur le trafic passager, contre 8 % actuellement, a indiqué son directeur général, Jean-Michel Giguet.
Seule ombre au tableau : la menace brandie par les autorités britanniques de la concurrence d'un arrêt brutal des rotations de la compagnie, arguant d'un problème de concurrence avec Eurotunnel, maison mère de My Ferry Link. "Dans la négociation des contrats pour l'année prochaine, il y a cette fragilité", a reconnu Jean-Michel Giguet. Mais le directeur général ne peut pas croire à un arrêt de la liaison, autorisée par les autorités de la concurrence françaises. Une audience est prévue en septembre et une décision de la commission britannique devrait intervenir mi-octobre.

AFP

Jeudi 22 Août 2013



Lu 195 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse