MyFerryLink : la Scop SeaFrance placée en redressement judiciaire


La Scop SeaFrance, coopérative qui opère les navires de la compagnie transmanche MyFerryLink, a été mise en redressement judiciaire le 11 juin par le tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer.


Le "Rodin" est l'un des deux navires devant être vendus par Eurotunnel à DFDS, avec le "Berlioz" © MyFerryLink
Le "Rodin" est l'un des deux navires devant être vendus par Eurotunnel à DFDS, avec le "Berlioz" © MyFerryLink
Eurotunnel, propriétaire des trois navire exploités par MyFerryLink, a annoncé le placement de le Scop SeaFrance en redressement judiciaire. Elle "se trouve désormais sous la responsabilité des administrateurs judiciaires désignés par le tribunal", explique le gestionnaire du tunnel sous la Manche. Par ailleurs, un juge enquêteur a été nommé "pour obliger Eurotunnel à dévoiler sa stratégie économique", selon une source proche du dossier.
L'annonce n'est pas une surprise, et vient s'ajouter aux mauvaises nouvelles qui se sont accumulées ces derniers jours pour la Scop fondée en décembre 2011, sur les décombres de l'ex-SeaFrance filiale de la SNCF. "On attendait ce redressement judiciaire. L'autre chose que l'on attend désormais est le contenu de la fameuse offre de DFDS, soit disant l'offre la mieux disante socialement", a réagi Thierry Haxaire, délégué syndical chez Force ouvrière.

La branche fret sauvée ?

Dès le début de semaine, le secrétaire d'État aux Transports Alain Vidalies avait envisagé cette possibilité, Eurotunnel ayant rendu publique sa décision de vendre, à la surprise générale, au concurrent danois DFDS deux des trois navires exploités par MyFerryLink et la Scop entre Calais et Douvres. Il avait indiqué avoir pris contact avec les repreneurs. Le PDG Jacques Gounon avait alors prévenu que l'ensemble du personnel ne serait pas repris par la société danoise. "Il appartient à présent à la Scop de définir avec DFDS les conditions de reprise des personnels", a souligné Eurotunnel, en rappelant également que les contrats d'affrètement entre sa filiale MyFerryLink et la Scop se terminent le 1er juillet à minuit. "Maintenant, c'est l'administrateur judiciaire qui a les rênes pour trouver la meilleure solution possible. J'espère qu'il n'acceptera pas n'importe quoi" comme reprise, a soufflé Thierry Haxaire, "étonné de ne pas connaître déjà le contenu de l'offre de DFDS".
Chez les 600 salariés, l'inquiétude était de mise depuis plusieurs jours, avec l'espoir que 200 emplois dans la Scop pourrait être sauvés via Eurotunnel et l'activité fret qu'il entend maintenir avec le navire non cédé, auquel devrait s'ajouter une nouvelle unité. Mais le sort des 400 autres employés est en suspens. Eurotunnel précise que 370 salariés travaillent en CDI sur les trois navires et 106 à quai côté français, le solde correspondant à des CDD, plus quelques dizaines de salariés britanniques.

AFP

Vendredi 12 Juin 2015



Lu 166 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse