MyFerryLink : la plupart des salariés vont renoncer à un reclassement



DFDS qui a racheté les deux principaux navires de l'ex-MyFerryLink © Eurotunnel
DFDS qui a racheté les deux principaux navires de l'ex-MyFerryLink © Eurotunnel
L'immense majorité des 402 salariés de l'ex-compagnie maritime MyFerryLink qui devaient être reclassés dans le cadre d'un protocole de sortie de crise signé l'été dernier vont accepter une indemnité de 15.000 euros pour y renoncer. Le texte signé fin août après la médiation du ministère des Transports prévoyait le reclassement de 402 des 487 employés de la Scop SeaFrance, afin de mettre fin au conflit social au cours duquel les marins avaient bloqué le port de Calais.
Or, la compagnie danoise DFDS, qui a racheté les deux principaux navires, et Eurotunnel, le vendeur – la Scop ne faisant qu'exploiter ces navires qu'elle louait – n'ont ré-employé respectivement en CDI que 75 et 20 personnes, selon le ministre Alain Vidalies.
Quelque 350 autres salariés vont "répondre favorablement au versement des indemnités transactionnelles proposées par Eurotunnel et DFDS", c'est-à-dire 15.000 euros par salarié, a affirmé le 24 mars leur avocat, Me Philippe Brun. "C'est la fin de la saga SeaFrance", a constaté Me Brun, ajoutant toutefois espérer que l’État aide quand même les salariés à trouver un emploi.
Éric Vercoutre, secrétaire général du Syndicat maritime nord (SMN) a cependant assuré : "la lutte continue car on a l'impression de trahir nos collègues, nous qui avons signé le protocole d'accord", sans préciser toutefois s'il envisageait un nouveau mouvement de contestation. "Ni Eurotunnel, ni DFDS, ni l’État n'ont tenu leurs engagements", a-t-il dénoncé.

AFP

Vendredi 25 Mars 2016



Lu 313 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse