MyFerryLink : le député-maire du Touquet écrit à David Cameron



© MyFerryLink
© MyFerryLink
Le député-maire du Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais), Daniel Fasquelle (UMP), a écrit mercredi 21 mai au Premier ministre britannique, David Cameron, pour l'"informer de la situation extrêmement préoccupante de la compagnie maritime MyFerryLink". "Cette compagnie, qui emploie 600 salariés, risque de cesser son activité si l'autorité britannique de la Concurrence (CMA) confirme sa décision préliminaire d'interdire l'accès au port de Douvres aux trois bateaux de MyFerryLink", écrit Daniel Fasquelle, vice-président de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, dans un courrier rédigé en français et daté de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais).
Daniel Fasquelle ajoute que cette décision "aurait de lourdes conséquences et toucherait notamment de plein fouet le département du Pas-de-Calais, qui connaît par ailleurs déjà un taux de chômage excessivement élevé", et il demande au Premier ministre britannique "de permettre à MyFerryLink de continuer son activité".
Le député européen Gilles Pargneaux, tête de liste PS dans la circonscription Nord-Ouest, a qualifié mercredi 21 mai l'annonce de l'autorité britannique de la concurrence d'"incompréhensible" et a appelé "le prochain Conseil des ministres européens des transports à se saisir de ce dossier". "Il faut maintenant que la Commission européenne se prononce sur ce dossier face à la divergence d'interprétations entre les autorités de la concurrence française et britannique", a ajouté Gilles Pargneaux.
L'autorité britannique de la Concurrence (CMA) a confirmé mardi 20 mai, dans une décision préliminaire, l'interdiction faite aux ferries MyFerryLink (groupe Eurotunnel) d'opérer depuis le port de Douvres, principal point d'entrée du trafic transmanche en Grande-Bretagne. Les ferries de MyFerryLink appartiennent à Eurotunnel mais sont exploités par une coopérative de salariés (Scop) bâtie sur les ruines de feu le groupe public SeaFrance, et qui emploie quelque 533 Français et 70 Britanniques. La CMA a aussi rejeté, là encore de manière provisoire, une solution consistant à laisser la coopérative de salariés opérer seule la liaison, indépendamment d'Eurotunnel. Elle rendra son avis définitif mi-juin.

AFP

Jeudi 22 Mai 2014



Lu 57 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse