MyFerryLink : les parties réservées sur les propositions du gouvernement



© MyFerryLink
© MyFerryLink
Création d'une nouvelle Scop, coût social légèrement moins élevé que précédemment, le gouvernement a dévoilé jeudi 23 juillet un protocole d'accord pour la reprise des activités de la Scop SeaFrance, qui a reçu un accueil réservé des différentes parties. "MyFerryLink s'étonne que les administrateurs de la Scop SeaFrance n'ait pas obtenu du tribunal de commerce sa liquidation alors qu'il est évident que la Scop n'a pas de ressources et que la liquidation est la seule solution permettant de payer les salaires fin juillet", a indiqué un porte-parole du groupe. "Un accord constructif entre les parties ne peut intervenir qu'après cette étape juridique, comme ce fut le cas en 2012 après la liquidation de SeaFrance", a-t-il ajouté. Sur le projet de protocole, Eurotunnel a observé qu'il "n'appartient pas au gouvernement de dicter à une entreprise privée avec qui elle doit contracter ou comment doit se faire le recrutement". Réunis en assemblée générale jeudi 23 juillet à Calais, les marins de la Scop SeaFrance ne se sont pas prononcés sur le texte, mais ont approuvé la participation à cette réunion afin d'apporter quelques amendements au protocole soumis par le gouvernement. La médiation du gouvernement a au moins permis d'assurer la paix sociale à Calais jusqu'à mardi 28 juillet 10 heures, a assuré Éric Vercoutre, le secrétaire général de la Scop SeaFrance. Sans s'engager aucunement sur la réponse qu'il donnera lundi 27 juillet. "On va travailler sur le projet pour l'améliorer le mieux possible", a-t-il avancé, très prudemment. Pour le responsable du Syndicat maritime Nord et son collègue Bruno Landy, président du conseil de surveillance de la Scop, l'important est de maintenir pavillon français et marins français dans un minimum de navires entrant à Calais.

 

AFP

Vendredi 24 Juillet 2015



Lu 103 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse