Navitrans poursuit sa conquête de l'Afrique


Consolider son positionnement comme agent maritime sur l'Afrique de l'Ouest tout en poursuivant sa stratégie de diversification, tel est le credo de Navitrans. La société familiale marseillaise confirme cet objectif avec l'ouverture d'un nouveau bureau au Ghana.


© Navitrans
© Navitrans
Navitrans a étoffé son réseau africain en ouvrant, en novembre dernier, une nouvelle agence maritime au Ghana. La société marseillaise représente à Tema l'armement chinois CSCL commercialement et techniquement puisqu'elle est à la fois son agent et son consignataire, succédant en cela à Panalpina. Cette implantation est un double événement puisqu'elle est à la fois la première du groupe depuis dix-huit ans (au Togo en 1995) et la première en Afrique anglophone. Jusqu'ici, Navitrans était présent uniquement dans des pays francophones de l'Afrique occidentale et du Nord : en Algérie, au Burkina Faso, au Togo, au Bénin et au Niger.

Premier pas en Afrique anglophone

Pour Rodolphe Tortora, président de Navitrans, "cette implantation au Ghana est une étape, l'arrivée dans une autre réalité en Afrique de l'Ouest. Nous entrons dans un environnement différent d'un point de vue juridique et administratif et sur le plan de la mentalité et du contexte économique". Le président de Navitrans loue le dynamisme du Ghana, comme du Niger, avec des projets offshore, gaziers et miniers mobilisant d'importants investissements étrangers, qui "va permettre à Navitrans de constituer un réseau international en Afrique de l'Ouest".

"Les grands groupes ne répondent plus aux besoins de proximité des clients"


Pour le moment, Navitrans ne représente à Tema que China Shipping Container Lines (CSCL). Au Gabon et au Togo, il est aussi agent et consignataire d'Evergreen et d'UASC, en plus de l'armateur chinois. Dans cette activité, le groupe marseillais s'appuie sur des filiales locales indépendantes, qui communalisent les moyens sur la consignation mais se font concurrence sur la partie commerciale. "Nous avons une organisation rigoureuse, des procédures claires et transparentes qui nous permettent de proposer le même niveau de service à chacun de nos clients", étaye Rodolphe Tortora. Ce dernier met aussi en avant la souplesse de la structure qui lui donnerait un avantage par rapport à ses puissants concurrents sur le marché africain : "Les grands groupes ne répondent plus aux besoins de proximité de plus en plus exprimés par les clients. Ils manquent de réactivité à bien des égards. Navitrans propose un réseau alternatif et familial. Nous avons assez de flexibilité pour nous adapter à leurs besoins les plus simples comme les plus complexes". De quoi troubler ce qui apparaît toujours comme la chasse gardée des Bolloré et autres Necotrans ?

Diversification et marchés de niche

Historiquement positionné comme agent maritime, Navitrans a développé au fil du temps de multiples activités mais tient à demeurer un spécialiste de l'Afrique. C'est d'abord la baisse des commissions d'agent qui l'a incité à se diversifier. "L'agence est un coût. Aujourd'hui, de plus en plus d'armateurs viennent en direct en Afrique, confirme Rodolphe Tortora. La diversification est pour nous une façon de ventiler le risque, c'est pour cela que nous souhaitons renforcer notre cœur de métier et développer le reste".
Ainsi, Navitrans a des activités de commission de transport, de logistique, de manutention portuaire, de vente et réparation de conteneurs, de gestion de projets et d'armateur, avec la ligne con-ro MedCOA Line, qui relie Sète, Marseille et Fos à la côte occidentale de l'Afrique plusieurs fois par mois. Si les trois navires du service emportent tous types de camions, le conteneur est réservé aux marchandises dangereuses (produits radioactifs, explosifs, etc., notamment pour Areva). Ce positionnement de niches permet à Navitrans de ne pas se retrouver en concurrence ses clients armateurs.
Le groupe compte aujourd'hui une centaine de salariés en Afrique, toutes activités confondues. Depuis début 2012, il pousse plus loin la diversification en proposant un service de sécurité armée pour protéger les opérations de transbordements d'hydrocarbures au large. Celui-ci résulte d'un accord avec les armées du Togo et du Bénin pour la coordination de la sécurité sur les navires. En outre, Navitrans est agent et consignataire de CSCL à Alger. Il représente aussi la compagnie algérienne Cnan Med à Marseille via sa filiale Navimed créée en 2008, ainsi que l'armement danois Unifeeder depuis octobre 2013.
À moyen et long terme, le groupe Navitrans se donne comme objectif d'étendre son réseau en Afrique du Nord, qui se borne pour le moment à l'Algérie, et sur la côte ouest-africaine. Ainsi, Rodolphe Tortora promet d'ici 2015 l'ouverture de bureaux dans "au moins deux nouveaux pays".

Franck André

Jeudi 19 Décembre 2013



Lu 615 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse