Necotrans en recherche d'un repreneur


Le groupe de logistique Necotrans a annoncé la mise en redressement judiciaire de ses onze sociétés françaises par le tribunal de commerce de Paris, dans un contexte de déprime persistante des cours des matières premières.


Necotrans a été placé en redressement judiciaire partiel jeudi 29 juin © Necotrans Philippe Dureuil
Necotrans a été placé en redressement judiciaire partiel jeudi 29 juin © Necotrans Philippe Dureuil
Necotrans a été placé en redressement judiciaire partiel. Le groupe, dont les services visent surtout l'industrie pétrolière et gazière en Afrique, avait lui-même demandé la mise en place de cette procédure lundi 26 juin auprès du tribunal de commerce. "Cette restructuration était indispensable pour améliorer notre rentabilité et à terme modifier la structure capitalistique de Necotrans, à 100 % familiale", a indiqué le président du groupe, Grégory Quérel, jeudi 29 juin.
Necotrans indique être engagé dans un processus de recherche d'un partenaire stratégique et de cession d'actifs. "Trois sociétés ont déjà exprimé une marque d'intérêt. Les discussions vont donc s'engager afin de trouver un accord sur le périmètre des activités reprises, leur valorisation et l'emploi".
De leur côté, les filiales opérant en dehors de France, de même que l'ensemble du réseau international de Necotrans ne sont pas concernés par le redressement judiciaire. Ces activités vont "donc continuer à fonctionner normalement, préservant ainsi l'activité et l'emploi en Afrique", où Necotrans dit réaliser près de 100 % de son chiffre d'affaires.

Baisse du fret maritime

"Malgré une tension de trésorerie liée à la chute des cours des matières premières et une baisse du fret maritime, les fondamentaux et le potentiel du réseau de Necotrans ne sont pas en cause aujourd'hui", a assuré Grégory Quérel.
Le groupe revendique 4.000 employés et un chiffre d'affaires annuel de 830 millions d'euros. Il est engagé depuis 2013 dans un plan de redéploiement stratégique et de développement en Afrique pour la gestion des terminaux portuaires, la logistique pétrolière et la sous-traitance minière.

AFP

Vendredi 30 Juin 2017



Lu 759 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 15 Novembre 2017 - 11:41 Gefco France modernise sa plateforme de Vénissieux


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse