Net rebond des ventes mondiales de PSA en 2014


PSA-Peugeot-Citroën a vu ses ventes mondiales augmenter de 4,3 % en 2014, avec 2,9 millions de véhicules vendus, un net rebond après trois années consécutives de baisse, et la Chine est devenue le premier marché du constructeur automobile hexagonal, devant la France.


Inauguration de la quatrième usine DPCA © PSA-Peugeot-Citroën
Inauguration de la quatrième usine DPCA © PSA-Peugeot-Citroën
Le groupe PSA-Peugeot-Citroën a vendu 734.000 véhicules en Chine, un bond de 31,9 % par rapport à 2013. La part de marché du groupe y est désormais de 4,4 % contre 3,6 % l'an passé. La marque Peugeot y réalise notamment la plus forte progression du marché, avec un bond de 43,1 % et 386.565 voitures vendues, dont un tiers de SUV (4x4 urbains), catégorie qui comprend les 3008 et 2008. Par ailleurs, la marque y a ouvert 100 concessionnaires supplémentaires en 2014.
Le directeur général de la marque Peugeot, Maxime Picat a souligné que "la clientèle chinoise veut des marques internationales. Elle considère que c'est un gage de modernité, de qualité". Ce mouvement coïncide avec l'entrée début 2014 du partenaire chinois Dongfeng au capital de PSA, aux côtés de l'État français, dans le cadre d'un plan de renflouement.

L'Hexagone, deuxième marché du groupe

L'Hexagone reste toutefois le deuxième marché du groupe, avec 637.682 véhicules vendus. En Europe, dans un marché "en hausse, cependant fragile", la croissance de PSA a été de 8,1 %, avec près de 1,8 million de véhicules vendus. "Nos performances de ventes aux particuliers sont en forte progression, et on a clairement levé le pied sur les canaux de vente les moins rentables comme la location courte durée", a salué Maxime Picat, pour qui le modèle d'activité du groupe s'est ainsi "fortement amélioré". Il a également souligné que la montée en gamme est "au cœur" de la stratégie de PSA, précisant qu'en Europe, 50 % des ventes de 308 et 70 % de celles de 2008 ont concerné les versions haut de gamme de ces modèles.
Dans les autres régions du monde, les contextes des marchés "ont été difficiles en 2014 (récession des ventes automobiles, taux de change défavorables)", souligne le constructeur, ajoutant qu'il a "privilégié sa rentabilité en suivant une politique de prix rigoureuse". Les sanctions contre la Russie d'une part, et de graves difficultés économiques en Argentine et au Brésil d'autre part, ont pénalisé le constructeur. La Grande-Bretagne est le troisième marché du groupe, avec 255.036 véhicules vendus, suivi de l'Espagne (158.642 véhicules), de l'Italie (144.355), de l'Allemagne (124.653), de la Belgique et du Luxembourg (95.289), du Brésil (86.959), de l'Argentine (84.371) et des Pays-Bas (64.922). Et PSA-Peugeot-Citroën compte désormais une troisième marque : DS est devenue la marque haut de gamme du groupe au niveau mondial.
Le groupe, engagé dans une restructuration tous azimuts, en particulier de son outil de production, souligne que ses stocks étaient fin décembre "significativement plus bas qu'attendu initialement", sans toutefois donner de chiffre. En 2013, les ventes mondiales du groupe avaient chuté pour la troisième année consécutive, et enregistré une baisse des volumes de 4,9 % par rapport à 2012. Le groupe a entamé le redressement de sa situation financière, avec l'arrivée à sa tête en 2014 de l'ex-numéro deux de Renault, Carlos Tavares. Côté résultats financiers, au troisième trimestre, son chiffre d'affaires a augmenté de 1,6 %, à 12,29 milliards d'euros, grâce à sa filiale d'équipement Faurecia. Mais Carlos Tavares avait prévenu que la route du redressement serait "encore longue".

Julie Chabanas

Mercredi 14 Janvier 2015



Lu 105 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse