Nice et Lyon : les compagnies aériennes veulent être associées aux privatisations



© Nice-Côte d'Azur
© Nice-Côte d'Azur
Trois associations représentant les compagnies aériennes présentes en France ont demandé jeudi 17 mars "à être associées au processus de privatisation des aéroports de Nice et de Lyon", disant notamment redouter que ces opérations n'entraînent des hausses des tarifs des billets d'avion. Les appels d'offres pour ces privatisations, publiés la semaine dernière, ne tiennent "absolument pas compte des contraintes et des besoins des compagnies desservant les aéroports", affirment la Chambre syndicale du transport aérien (CSTA, qui représente les compagnies françaises), le Board of Airlines Representatives (BAR-France, qui représente toutes les compagnies opérant dans l'Hexagone) et l'Association internationale du transport aérien (Iata). "Sans compagnies aériennes, un aéroport n'est plus qu'un centre commercial éloigné", ajoutent ces trois organisations, expliquant que "la valeur d'un aéroport résulte des redevances payées par les compagnies aériennes durant des années", ainsi que des dépenses de leurs passagers dans les boutiques et restaurants. "Clients captifs" d'exploitants aéroportuaires jouissant d'un "monopole géographique naturel", les compagnies aériennes estiment que "la privatisation d'un aéroport peut entraîner une hausse des billets d'avion si les tarifs des redevances deviennent trop élevés". Elles disent également craindre "une limitation des investissements nécessaires au développement du trafic" au bénéfice de nouvelles activités commerciales plus lucratives, mais aussi "une dégradation possible de la qualité de services fournie aux passagers". L'État entend vendre cette année sa participation de 60 % dans les sociétés gestionnaires des aéroports de Nice et de Lyon, respectivement troisième et quatrième escales au niveau national en nombre de passagers. En juillet 2015, il avait vendu 49,99 % de l'aéroport de Toulouse-Blagnac (7,6 millions de passagers en 2015, au sixième rang après Marseille-Provence) à un consortium chinois pour 308 millions d'euros.

AFP

Jeudi 17 Mars 2016



Lu 277 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse