Non à l'encadrement du droit de grève dans l'aérien


Le Sénat a rejeté mercredi 15 février par 175 voix contre 168 la proposition de loi (PPL), soutenue par le gouvernement, encadrant le droit de grève dans l'aérien, texte vivement contesté par les syndicats du transport aériens et la gauche.


© ADP/Luider Émile
© ADP/Luider Émile
Déposée par le député Éric Diard, avant un mouvement d'agents de sûreté aéroportuaire, la PPL déjà adoptée le 25 janvier par l'Assemblée nationale vise à transposer dans l'aérien le dispositif existant notamment à la SNCF et la RATP. "Le secteur aérien est très conflictuel : 1.131 grèves ces trois dernières années, 63 jours l'an dernier. Cette situation n'est plus acceptable. La liberté des grévistes doit s'arrêter là ou commence celle des passagers", a martelé le ministre des Transports, Thierry Mariani.
Ce texte impose aux grévistes, sous peine de sanction, de se déclarer individuellement 48 heures avant chaque jour de grève et aux employeurs, de faire des prévisions de trafic au plus tard 24 heures avant la perturbation. Les salariés renonçant à participer à une grève ou décidant de reprendre leur service devront aussi, sous peine de sanctions disciplinaires, en informer leur employeur au plus tard 24 heures avant leur participation ou reprise prévue. Cette obligation d'informer l'employeur d'un changement d'avis s'appliquera aussi aux transports terrestres, modifiant ainsi l'emblématique loi d'août 2007, improprement appelée loi sur le "service minimum".
Les syndicats du transport aérien ont fait la semaine dernière quatre jours de grève exigeant le retrait d'un texte qui pour eux porte atteinte au droit de grève.
La PPL étant inscrite en urgence à une Commission mixte paritaire (CMP, sept sénateurs, sept députés) va maintenant être convoquée avant un retour devant les deux chambres mais l'Assemblée aura le dernier mot.

Suzette Bloch

Jeudi 16 Février 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse