Non lieu requis pour le crash de Charm el-Cheikh



L'enregistreur de vol de l'appareil de la Flash Airlines © Getty Images
L'enregistreur de vol de l'appareil de la Flash Airlines © Getty Images
Douze ans après le crash du Boeing 737 qui avait fait 148 morts, dont 134 Français, à Charm el-Cheikh (Égypte), le parquet de Bobigny a estimé que des poursuites n'étaient pas justifiées et a requis un non-lieu.
Le 3 janvier 2004, l'appareil de la compagnie égyptienne à bas coût Flash Airlines s'était abîmé en mer Rouge, trois minutes après son décollage de la station balnéaire à destination de Paris. "Nombreux manquements", "calculs approximatifs", "analyses sommaires entraînant de mauvaises décisions" : le parquet de Bobigny a expliqué le 18 janvier avoir estimé que "les éléments du dossier d'instruction (...) ne permettaient pas de retenir d’autre hypothèse que celle des fautes imputables à l'équipe de pilotage". Or, "les pilotes étant décédés dans l'accident, le parquet conclut à l’extinction de l'action publique", ajoute le ministère public. L'enquête judiciaire pour "homicides involontaires" avait été ouverte le jour de la catastrophe. Elle avait donné lieu à 37 tomes de procédure, sans qu'aucune mise en examen ne soit prononcée.
"Toutes les fautes sont ramenées sur les pilotes, qui ne sont plus là. C'est bien pratique !", a réagi, excédé, le président de l'association des familles de victimes, Claude Fouchard. "Or des responsables, il y en a", a-t-il poursuivi, évoquant "la société Flash Airlines", "qui faisait voler des avions pourris, avec des équipages de pieds nickelés, extrêmement fatigués". La compagnie a été liquidée il y a un peu plus de dix ans.
Sarah Brethes

AFP

Mardi 19 Janvier 2016



Lu 164 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse