Nouvel incident avec un navire de commerce en Iran



L'"Alpine Eternity" est un navire-citerne appartenant à Transpetrol
L'"Alpine Eternity" est un navire-citerne appartenant à Transpetrol
Le navire de commerce battant pavillon singapourien contre lequel des patrouilleurs iraniens ont tiré jeudi 14 mai des coups de semonce est réclamé par l'Iran car il a endommagé une plateforme pétrolière causant des pertes de 300 millions de dollars. Selon des responsables américains, des patrouilleurs iraniens ont tiré jeudi des coups de semonce à l'adresse de l'"Alpine Eternity" dans une apparente tentative d'intercepter ce navire, qui se trouvait dans les eaux internationales du Golfe mais avait ensuite réussi à rejoindre les eaux territoriales des Émirats arabes unis. Un responsable pétrolier iranien a assuré vendredi 15 mai que l'"Alpine Eternity" était réclamé pour une collision avec une plateforme pétrolière iranienne le 22 mars. "Nous demandons aux pays voisins de coopérer en confisquant et remettant ce navire", a dit Habib Jadidi, directeur des opérations du gisement de South Pars. Habib Jadidi a accusé le commandant du navire de "négligence" et réaffirmé que son pays voulait obtenir réparation des dommages causés lors de l'incident. Des patrouilleurs des Émirats venus à la rescousse de l'"Alpine Eternity" l'ont escorté jusqu'au port de Jebel Ali à Dubaï.
Le 28 avril, des navires iraniens avaient arraisonné dans le détroit d'Ormuz un porte-conteneurs battant pavillon des îles Marshall, le "Maersk Tigris". Téhéran avait motivé la saisie par un litige commercial avec Maersk. Le "Maersk Tigris" était resté bloqué une dizaine de jours dans un port iranien avant d'être autorisé à repartir. Quelques jours auparavant, des patrouilleurs iraniens avait "harcelé" un autre porte-conteurs, le "Maersk Kensington", battant pavillon américain, avant de le laisser partir. À la suite de ces incidents, le commandement militaire américain dans la région avait décidé de faire "accompagner" par la marine les navires commerciaux américains passant le détroit d'Ormuz. Ce dispositif avait été levé au bout de quelques jours. L'"Alpine Eternity" est un navire-citerne de 180 mètres conçu pour transporter des produits pétroliers. Il figure dans la flotte de la société spécialisée Transpetrol.

AFP

Lundi 18 Mai 2015



Lu 107 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse