Objectif atteint pour la Navette Rouen-Port 2000


Vincent Saurel, directeur régional Normandie de Marfret, pourrait être un homme heureux. La Navette Rouen Port-2000 a atteint son objectif de 20.000 EVP par an. Mais la question des THC au Havre attend toujours une réponse.


Le "Serenada" remontant la Seine vers Rouen © Jean-Claude Cornier
Le "Serenada" remontant la Seine vers Rouen © Jean-Claude Cornier
Depuis maintenant plusieurs années, Marfret s'est lancé dans le développement de services fluviaux, orientés conteneurs, sur la Seine sous l'étiquette "Fluvio-Feeder". Avec Port 2000 en ligne de mire depuis le début, Marfret a d'abord mis en place des navettes par automoteurs entre Rouen, Paris et le port historique du Havre. La compagnie s'est également intéressée aux transports domestiques, ce qui a conduit à la création d'une liaison Rouen-Paris avec le groupe papetier UPM comme principal client, et au développement de services industriels en région parisienne.

"Nous avons atteint notre objectif de 20.000 EVP par an"


Mais c'est en janvier 2012 que Marfret fait le grand saut en lançant la première navette directe entre le port de Rouen et Port 2000. Pour ce faire, la compagnie affrète le porte-conteneurs "Serenada" de 300 EVP, toujours à la tâche aujourd'hui. L'objectif est de proposer à l'ensemble des professions spécialisées un mode d'acheminement respecteux de l'environnement, une desserte directe (et des temps de passage moindres du fait de l'accessibilité directe aux terminaux havrais et rouennais), une régularité exemplaire, etc. Dix-huit mois plus tard, Vincent Saurel explique : "Au niveau de la commercialisation, nous enregistrons des résultats satisfaisants. Nous avons atteint notre objectif de 20.000 EVP par an. Nous sommes heureux de constater que le système que nous avions imaginé fonctionne parfaitement : le navire n'a pas de contraintes nautiques, notre service est fiable. Les conteneurs livrés avant 17 heures sont disponibles au Havre le lendemain à 7 heures, comme nous l'avions envisagé. Petite ombre au tableau toutefois, les professionnels rouennais sont trop peu nombreux à utiliser cet outil qu'ils réclamaient".

Dynamiser les échanges par le fleuve

Si la navette apparaît comme une réussite commerciale, elle pourrait faire mieux. Car la question - pas nouvelle - des coûts de manutention au Havre demeure entière. Marfret souhaite que le coût de la manutention fluviale réalisée au terminal conteneurs soit intégré dans les THC. Les conteneurs "routiers" ou "ferroviaires" en pré ou post-acheminement n'acquittent pas de coûts de manutention supplémentaires. Le fluvial réclame donc l'égalité de traitement. Le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, a lui-même évoqué cette question... "Il faut trouver une solution car, avec la multiplication des très grands porte-conteneurs - qui s'arrêtent à Port 2000 - le transport fluvial devrait devenir une composante essentielle des pré et post-acheminements. La situation actuelle pèse sur cette nécessité", ajoute le directeur rouennais.
Les autres services de Marfret Fluvio-Feeder évoluent positivement. La liaison Rouen-Paris, soutenue notamment par les trafics UPM, se diversifie et achemine régulièrement quelques conteneurs réfrigérés de produits Ferrero.
Marfret Fluvio-Feeder devrait transporter cette année 60.000 EVP sur la Seine, toutes liaisons confondues. La flotte comprend six unités en propriété, quatre automoteurs travaillant en région parisienne et les deux automoteurs "Marfret La Lys" et "Marfret Marivel" sur les liaisons régulières conteneurs Le Havre-Rouen-Paris. S'y ajoutent quelques unités affrétées ainsi que le "Serenada" du service Navette Rouen Port 2000.

Jean-Claude CORNIER

Mardi 24 Septembre 2013



Lu 144 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Septembre 2013 - 15:54 Cherbourg : allongement du quai des Flamands

Jeudi 26 Septembre 2013 - 15:34 Pour Haropa, 2030, c’est déjà demain


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse