P3 : la Federal Maritime commission a donné son feu vert


Le réseau armatorial P3 vient de recevoir le feu vert de la FMC aux États-Unis pour l'entrée en service de ses lignes Est-Ouest qui seront opérées par les trois membres de la future alliance sur l'Amérique du Nord. Selon Alphaliner, l'autorité fédérale de Washington a estimé toutefois qu'elle veillerait à ce qu'elle n'ait pas d'impact sur les niveaux des taux de fret et la qualité de service sur le marché.


© Vincent Calabrèse
© Vincent Calabrèse
Depuis l'annonce de sa création, le projet de "réseau P3" échauffe de nombreux esprits sur la planète du shipping mondial. Son lancement, prévu à la fin du premier semestre de l'année en cours, est en effet suspendu au feu vert des autorités anti-concurrentielles européenne, américaine et chinoise. Selon Alphaliner, la Federal Maritime Commission (FMC) vient de donner son accord à Maersk, MSC et CMA CGM pour la mise en œuvre de leur alliance opérationnelle sur le marché Est-Ouest pour les lignes desservant les ports américains. À Washington (DC), quatre membres de la Commission ont voté "pour", un seul s'est prononcé "contre". En effet, le commissaire Richard L. Lidinski reproche à l'alliance regroupant les trois leaders du transport conteneurisé de placer ses membres dans une position dominante dans le secteur de la ligne régulière maritime et de réduire l'offre de transport potentielle pouvant être proposée aux chargeurs nord-américains dans les ports nationaux.

"L'accord des autorités de Bruxelles et de Pékin encore attendu"


Alphaliner juge ces craintes infondées puisque Maersk, MSC et CMA CGM collaborent déjà ensemble depuis 2008 dans le cadre d'un "Vessel Sharing Agreement" sur le secteur Asie-Amérique du Nord. Un partenariat qui va donc être élargi aux marchés Asie-Europe et au secteur transatlantique.

Les concurrents préparent la parade

D'ailleurs, alors que la position de la Commission de la concurrence de Bruxelles et celle de l'autorité compétente chinoise ne sont pas encore rendues, les autres armateurs ont déjà trouvé la parade en s'organisant. La réaction de la part des autres alliances et des armateurs opérant en tant qu'outsiders ne s'est pas fait attendre bien longtemps. Les membres du G6 ont annoncé rapidement l'arrivée de leur alliance sur les marchés Extrême-Orient et Europe-États Unis à compter du mois de mai 2014. De même, l'alliance CKYH a intégré Evergreen sur le marché Extrême-Orient-Europe et devrait partir à l'assaut des États-Unis en sortie d'Asie dès le mois de mai également. Pourtant, l'intégration de l'armateur taïwanais ne devait se cantonner qu'aux échanges Extrême-Orient-Europe.
Les réactions des deux alliances pour faire face à la concurrence du P3 ne sont pas les seules. Des armateurs indépendants tels que CSCL et UASC ont décidé eux aussi de s'organiser pour faire face à cette menace. Ils ont commandé des porte-conteneurs de 18.000 EVP. Les armateurs membres du G6 ont fait savoir qu'ils prendraient livraison de leurs méga-navires neufs dans les années qui viennent alors que le marché attend de la CKYHE qu'elle continue à augmenter son offre de transport, conduite notamment par le programme de livraisons neuves d'Evergreen, s'élevant à 55 navires.
De son côté, la direction chinoise de la Concurrence a entamé l'examen du dossier P3 en janvier. Selon notre confrère Lloyd's List, elle ne fera savoir sa position qu'au mois de mai. Le ministère chinois du Commerce (MofCom), qui préside cette administration, a souhaité avant toute chose entrer en contact avec les grands acteurs du shipping national et les associations professionnelles chinoises du secteur. Le vice-président de l'Association des chargeurs chinois, Cai Jiangxiang, estime que "le P3 pourra contrôler plus de 60 % du marché chinois à l'export pour l'Europe".
La nouvelle alliance, qui devrait être opérationnelle à la fin du premier semestre, devrait exploiter quelque 255 navires.

Vincent Calabrèse

Mardi 25 Mars 2014



Lu 1139 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse