PSA dévoile une perte historique


PSA-Peugeot-Citroën a essuyé l'an dernier la plus lourde perte de son histoire, payant le prix de sa dépendance au marché automobile européen morose qui l'ont conduit à passer de lourdes dépréciations d'actifs mais il maintient ses prévisions pour 2013 et les années à venir.


© Gefco
© Gefco
PSA dévoile une perte historique après une année 2012 noire. Au final, la perte nette dévoilée mercredi 13 février par le premier constructeur français atteint 5,01 milliards d'euros, contre un bénéfice de 588 millions en 2011. Elle inclut des dépréciations d'actifs massives dans sa branche automobile, déjà annoncées la semaine dernière à hauteur de 4,7 milliards.

Déconsolidation de Gefco

Mais le groupe a aussi vu son résultat opérationnel plonger dans le rouge de 576 millions (contre un bénéfice de 1,09 milliard en 2011). Ceci s'explique par "la division automobile qui affiche une perte de 1,5 milliard", la suspension des activités du groupe en Iran et la déconsolidation de sa filiale Gefco dont il a vendu 75 % aux chemins de fer russes. Le chiffre d'affaires a pour sa part reculé de 5,2 % à 55,4 milliards.
Ces résultats "reflètent la détérioration de l'environnement dans le secteur automobile en Europe", a commenté le président du directoire de PSA, Philippe Varin. Confronté à la baisse des ventes sur son principal marché, PSA a prévu de supprimer de 11.000 postes entre 2011 et 2014 en France (sur un total de 91.000) et de fermer son usine d'Aulnay-sous-Bois, en région parisienne, en 2014. Il a aussi cédé plusieurs actifs pour plus de 2 milliards d'euros, réduit ses coûts de 1,2 milliard et ses stocks. "Nous avons atteint ou dépassé les objectifs que nous nous étions fixés pour 2012", a souligné son directeur financier, Jean-Baptiste de Chatillon. PSA prévoit encore de vendre des actifs immobiliers cette année. En revanche, il ne cédera pas l'équipementier Faurecia, sa filiale à 57,4 % qui "n'est pas à vendre", a répété le constructeur.

Laure Fillon

Mercredi 13 Février 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse