Panama : Sacyr assure que les travaux seront terminés


L'entreprise espagnole Sacyr, actionnaire majoritaire du consortium international chargé des travaux d'agrandissement du canal de Panama, a répété lundi 13 janvier son intention de parvenir à un accord avec le gouvernement de Panama afin de terminer ses travaux tout en maintenant son préavis au 20 janvier prochain.


Les futures écluses du canal de Panama © Sacyr
Les futures écluses du canal de Panama © Sacyr
"Les travaux continuent, nous n'envisageons que le scénario d'un accord", a affirmé le président de Sacyr, Manuel Manrique, à Madrid avant de partir mardi 14 janvier pour Panama. "Sacyr ne va pas abandonner ce projet, les travaux vont s'achever et c'est un compromis auquel nous allons parvenir" a-t-il assuré prévoyant la fin des travaux en 2015. Le 30 décembre dernier, le "Groupe uni pour le Canal" (GUPC) que dirige Sacyr a menacé de suspendre le chantier dans un délai de 21 jours si l'Autorité du canal de Panama (ACP) ne versait pas la somme de 1,6 milliard de dollars (environ 1,2 milliard d'euros) pour couvrir des surcoûts dus à des données géologiques erronées transmises par l'administration du canal. Une semaine avant l'échéance de ce préavis, Manuel Manrique a affirmé que "le préavis à ce jour n'avait pas été levé. Nous sommes devant un problème ponctuel que nous espérons régler rapidement". "Nos réclamations sont justes, raisonnables et pleinement justifiées", a dit Manuel Manrique. Selon lui, GUPC a informé depuis mars 2010 les autorités panaméennes des anomalies constatées dans les études de terrain qu'avait présentées l'ACP avant l'appel d'offres.

Achèvement en 2015

Les travaux d'élargissement du canal de 80 km, d'un montant total de 5,2 milliards de dollars, ont commencé en 2009 et devaient initialement se terminer en 2014 afin de coïncider avec le centenaire du canal. Mais leur achèvement a été repoussé à 2015 après un premier désaccord dès le début du chantier entre l'ACP et GUPC sur la qualité du ciment utilisé. GUPC est chargé de construire un troisième jeu d'écluses pour le canal, partie la plus coûteuse des travaux (3,2 milliards de dollars). Il s'agit de permettre le passage de navires transportant jusqu'à 12.000 conteneurs, plus du double de la charge actuelle autorisée. La construction de ces écluses est réalisée à 65 % selon l'ACP, qui évalue également à 72 % l'évolution globale des travaux.

AFP

Mardi 14 Janvier 2014



Lu 634 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:05 Le multimodal et le GNL récompensés par BP2S

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:42 L'ENSM vote un budget de transition


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse