Panama : nouvelle rencontre pour sortir du conflit


L'Autorité du canal de Panama (ACP) et le consortium international qui menace de suspendre les travaux d'élargissement du canal se rencontreront vendredi 10 janvier pour tenter de trouver une porte de sortie dans le conflit qui les oppose.


Les travaux ont commencé en 2009 et devaient initialement se terminer en 2014 © Impregilo
Les travaux ont commencé en 2009 et devaient initialement se terminer en 2014 © Impregilo
Une nouvelle rencontre est prévue vendredi 10 janvier pour sortir du conflit sur le canal de Panama. Une "réunion informelle" de Manuel Manriquez, le patron du constructeur espagnol Sacyr, actionnaire majoritaire du consortium GUPC, et de l'administrateur du canal, Jorge Quijano, prévue mercredi 8 janvier, n'a pu se tenir en raison de "problèmes d'agenda". Une réunion entre l'ACP et le consortium est donc prévue vendredi, la deuxième après la médiation de la ministre espagnole de l'Équipement mardi, qui a permis aux deux parties d'entamer un dialogue.

"Réunion entre l'Autorité du canal de Panama et le consortium GUPC"


Dans un courrier daté du 30 décembre, GUPC a menacé de suspendre le chantier dans un délai de 21 jours si l'ACP ne versait pas la somme de 1,6 milliard de dollars (environ 1,2 milliard d'euros) pour couvrir des surcoûts dus à des problèmes géologiques. Lors de son audition devant une commission du Congrès sur le conflit, Jorge Quijano a rapporté mercredi que le consortium avait, trois jours avant le courrier du 30 décembre, réclamé un milliard de dollars pour terminer les travaux. Il avait aussi alors demandé selon lui que la question des surcoûts soit discutée devant les instances de résolution des différends prévues dans le contrat.
Arrivée dimanche au Panama pour une médiation, la ministre de l'Équipement espagnole, Ana Pastor, a mené en début de semaine plusieurs réunions avec les différentes parties. Mardi, l'ACP a proposé une avance de fonds de 100 millions de dollars, en plus du report d'un remboursement de 83 millions déjà avancés à GUPC, et a demandé que celui-ci s'engage à verser de son côté 100 millions. En réponse, le consortium a réclamé à l'ACP une avance de 400 millions dans les travaux, en attendant de trouver une solution au conflit.
Les travaux pharaoniques d'élargissement, d'un montant total de 5,2 milliards de dollars, ont commencé en 2009 et devaient initialement se terminer en 2014 afin de coïncider avec le centenaire du canal. Mais leur achèvement a été repoussé à 2015 après un premier désaccord dès le début du chantier entre l'ACP et GUPC sur la qualité du ciment utilisé.

"L'élargissement du canal se fera"

Le président du Panama, Ricardo Martinelli, a affirmé mercredi que les travaux d'élargissement du canal seront menés à terme "quoi qu'il arrive", alors qu'un conflit financier oppose le gestionnaire de la voie maritime et le consortium chargé des travaux. "Quoi qu'il arrive, le Panama va terminer l'élargissement, que la communauté maritime internationale n'ait aucun doute" à ce sujet, a déclaré le président lors d'une cérémonie publique. Ricardo Martinelli a également prévenu que son gouvernement "défendrait les droits et les intérêts" de l'Autorité du canal de Panama (ACP), en conflit avec le consortium international GUPC.

AFP

Jeudi 9 Janvier 2014



Lu 171 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse