Paysage syndical stable à la SNCF où les réformistes progressent



Avec 51,16 % des voix, CGT et Sud conservent la majorité à la SNCF © RFF Capa Pictures  Michel Caumes
Avec 51,16 % des voix, CGT et Sud conservent la majorité à la SNCF © RFF Capa Pictures Michel Caumes
Les syndicats réformistes (Unsa, CFDT) ont continué de progresser à la SNCF mais l'aile contestataire (CGT, Sud) reste majoritaire à l'aube de négociations délicates sur le régime de travail des cheminots, selon les résultats des élections professionnelles publiés vendredi 20 novembre. Avec 51,16 % des voix à eux deux (contre 52,63 % en 2014), CGT et Sud conservent la majorité permettant d'invalider des accords d'entreprise. C'était le principal enjeu du scrutin de jeudi 19 novembre, qui a confirmé la tendance des élections précédentes, sans bouleverser le paysage syndical. Il s'agissait du premier scrutin à l'échelle du nouveau groupe ferroviaire, qui réunit depuis le 1er janvier la SNCF et Réseau ferré de France (RFF) en application de la réforme ferroviaire contestée par la CGT et Sud. Les 150.000 salariés de la SNCF ont désigné pour trois ans leurs représentants aux CE et délégués du personnel. Avec 34,33 % des voix, la CGT-cheminots voit son audience baisser de 1,31 point par rapport à 2004 mais le syndicat historique de la SNCF conserve une avance de plus de 11 points sur l'Unsa (23,86 %), en hausse de 0,88 point. Sud (16,83 %) est stable et la CFDT (15,15 %) progresse de 0,45 point. FO allié à First et la CFE-CGC manque encore de peu la barre de représentativité de 10 %, avec 9,16 %. La CGT, qui a perdu 10 points depuis 2004, "résiste assez bien contrairement à ce que l'on aurait pu croire après les vicissitudes" du syndicat "au niveau confédéral", souligne Dominique Andolfatto, professeur d'université, spécialiste des syndicats. Ce scrutin est marqué "par une grande stabilité alors que l'entreprise vit une transformation profonde", "on aurait pu penser que les réformistes progresseraient davantage", dit-il. Ce scrutin intervient juste avant l'ouverture, au premier semestre 2016, de négociations délicates sur le régime de travail des cheminots.

Sylvie Husson

Lundi 23 Novembre 2015



Lu 139 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse